Crise d'identité au RPG et tribulations

 

Nous assistons ici à Conakry à plusieurs débats radiodiffusés entre les représentants de l’UFDG et ceux du RPG.  Mais le RPG a la singularité d’être représenté par des leaders politiquement transhumants et non membres du parti mais parlant en son nom comme :

- Mme Makalé ancienne ministre de Conté, membre de l’UFR puis ayant un temps rejoint Mr Mamadou Sylla ‘’Futurelec’’ avant de s’allier au RPG.

- Mr Ousmane Kaba ‘’Koffi Anan’’ qui suit le même parcours politique que notre compatriote sus-citée, excepté qu’il a su au moins éviter Mr Futurelec.

Où est le problème ?  Pour nous, un parti de cette importance, leader en opposition et parmi les plus anciens, le Professeur n’aurait-il pas eu le temps ou la capacité de former ses propres cadres pour défendre le RPG ?  Ne nous dites pas que c’est de « l’ouverture » car ce ne sont pas les derniers arrivés et qui ont leur propre formation qui peuvent le mieux exposer le programme du RPG !  Pourquoi n’ont-ils pas alors rejoint notre Tonton plus tôt, ce qui l’aurait renforcé, certes que de quelques fractions du pourcentage (de 1%), mais en temps de ‘’galère’’ politique, c’est toujours bon à prendre.     

P.L.U.S  est l’abréviation de Parti Liberal pour l’Unité et la Solidarité : donc entre l’UFDG qui se déclare « libéral » aussi et notre Tonton qui se déclare « socialiste » mais plus à gauche encore comme l’atteste son projet de société, par quelle magie le Docteur (encore un de plus) Kaba peut-il se sentir plus proche du RPG ?  Les vraies raisons sont connues de nous tous et sont éludées pudiquement car elles font hontes même aux plus effrontés.  Bon !  C’est cela aussi la Guinée de nos cadres : beaucoup d’artifices et de théories pour masquer nos sentiments réelles qui ne font pas honneur à tout citoyen a fortiori cadre de parti politique.  Et ils citent volontiers Mandela et autres sommités en termes de lutte politique pour faire bien et offrir des rêves aux militants sachant que leurs luttes n’ont jamais dépassé les salles et salons confortables. Et le RPG n’a pas la pudeur et le bon sens d’arrêter son unique et ‘’meilleure’’ attaque du « système Conté » alors que son parti en est désormais truffé comme les personnes citées plus haut auxquels il faut ajouter la paire Fodé Soumah et Mamadou Sylla(responsable du soulèvement de 2007), Kassory Fofana, Kiridi, etc. : imaginez Sherlock Holmes avec Arsène Lupin dans son équipe lutter contre le vol !  Le RPG insulte l’intelligence des Guinéens !  C’est une autre preuve de désorientation du RPG qui est un fourre-tout de désœuvrés, refoulés d’ailleurs et aigris anti-Cellou.  Du coup, en voulant tellement calculer de façon  politicienne, notre Tonton Alpha Condé est entrain de scier la branche sur laquelle, il est assis.  Son fond de commerce et cabale anti-Conté sont caducs avec un effet boomerang.  

Cela dit, autre ’’scoop’’, les Leaders du PUP-version Mr Sompaoré- qui comptaient se rapprocher du RPG ont dû se rétracter suite à l’opposition ferme de certains de ce qui reste des inconditionnels de notre Général Conté qui n’ont pas la mémoire courte ni hypocrites, eux.  Plutôt que de se résoudre à rester neutres, ils ont opté d’embarrasser  l’UFDG maintenant par une déclaration de ralliement : stratégie du baiser qui tue ?  Mais là encore, il y a du rififi au sein de ses partisans : certains refusent catégoriquement et même menacent physiquement des cadres du PUP pour cette déclaration d’alliance.

Cela aussi dit, l’autre développement et la rumeur qui circule à Conakry : Mr Papa Kolly Kourouma (ni Docteur, ni Professeur ou autre encore, lui au moins !) du RDR ne demanderait pas moins que la promesse d’annuler les poursuites envers notre Dadis national comme prix de son ralliement (sic).  Sans être juriste, même moi, je sais qu’une fois la CPI/TPI saisie, la procédure doit aller jusqu’au bout, bon gré, mal gré la Guinée !  Et imaginez vous vers qui l’ami et frère de Dadis court-il ?  Vers celui-là même qui s’est bien engagé et prit soin que son ami Blaise Campaoré garde ‘’au frais’’ notre Capitaine (avec de vrais galons) Dadis.  La Guinée étant un pays des mythes, certains lui ont peut-être fait miroiter la possibilité de faire  libérer Dadis par notre Tonton ‘’internationalement connecté’’. 

Et la dernière nouvelle de Conakry, la plus pathétique est notre Tonton Alpha Condé qui corrobore les supplications du Sieur Fodé Soumah en intervenant en Soussou sur des radios ‘’libres’’ bien ciblées (car il ne parle pas à n’importe qui !  Une fois Chef, qu’est-ce que sera alors…) révélant pour ceux qui ne le savaient pas encore qu’il est aussi Soussou.  Jouons un peu à l’absurde : s’il argue de ses origines malinké et soussou pour demander à ceux qui ont ces langues vernaculaires de voter pour lui, il n’aurait donc pas besoin des autres Guinéens ?   Autrement, pourquoi insisterait-il sur ces aspects sans relevance dans une campagne électorale propre et sans discrimination ?   Aux Guinéens libres d’esprit de juger !

Le RPG est politiquement à multi-facettes selon son auditoire et ses cibles : partout et nulle part !  Le parti et surtout son leader se cherchent encore une identité et un positionnement qu’ils ont du mal à trouver : ah oui!  Avoir les pieds et le cœur entre la France et certains pays africains (Burkina et Libye) et la tête (volonté du pouvoir) en Guinée est très déstabilisant.    

Pour finir, quelqu’un m’a fait remarquer que l’emblème du RPG était un coq devant un soleil couchant ou levant.  Est-ce le gallinacé français ou juste une coïncidence ?  Et vu que le Tonton a passé le plus clair de sa vie en France, serait-il ravagé intérieurement par un choix affectif entre l’hexagone qui lui a, en fait, tout donné et la Guinée, pays de naissance et à l’origine de tous ses ennuis et déconvenues ?  Il serait très intéressant de le savoir : même entre les deux tours de scrutin, il n’a pu s’empêcher d’aller se ressourcer (au propre comme au figurer) en France.  Finalement, les sentiments et les relations des PDGistes avec la France sont  faits de complexes nés d’un amour refoulé.

Au RPG, qu’est-ce qui est le plus important ?  La Guinée dans sa diversité (qui fait son charme et atout) ou  tenter de masquer l’échec d’un homme en opposant les Guinéens sur des bases identitaires qui inéluctablement supplante  l’évocation du bilan de 1958 à 1984 ?  (1984 à 2008 est humainement sans comparaison en termes de standard de vie, libertés et assassinats politiques).  Et dire que certains Guinéens n’ont toujours pas compris cette méthode dilatoire, malheureusement encore très efficace !

Ibrahima Diallo-‘’Ollaid’’    

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (1)

1. Sogbe Bangoura 31/07/2010

Mon cher compatriote
A la veille du second tour des elections présientielles en Guinée, les intellectuels guinéens devraient se donner le devoir d'eclairer les populations par rapport au choix qu'ils auront prochainement à faire.
Cependant choisir c'est renoncer; ce qui suppose une présentation objective de la situation des deux partis politiques en lice.
J'aurai souhaité que vous nous parliez aussi à titre de comparaison dans votre article de l'UFDG et de son leader pour que le citoyen que je suis puisse me faire une idée claire et prendre position.
Je vous remercie par avance
Cordialement
C'est en

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×