Dadis: Paroles de "GNAMOU"

Depuis un certain temps un groupuscule de quelques commentateurs sur le web me font passer pour un « anti kpeleniste » primaire. Parmi eux figurent en bonne place les noms et pseudos suivants : « Africain », Foromo Charles, Mohamed Camara, Ouamouno David, Gonota, Norbert et Charles Ives (d’habitude, on écrit « Yves » mais, s’agissant d’un nom propre…).

Face à cette meute de l’ombre (leur courage les pousse à l’anonymat) quelle attitude adopter ? Pour les uns, il faudrait les ignorer car ils cherchent à exister à travers les écrits des autres. Pour d’autres, il faut leur répondre car le silence pourrait les conforter dans leurs bêtises.
Pour ma part, j’ai décidé de répondre pour deux raisons.

-D’abord ces faibles d’esprit pourraient interpréter le silence comme une faiblesse.

-Ensuite, ce sont des compatriotes, de mauvais compatriotes mais des compatriotes quand même.

Par civisme chacun doit aider ces égarés qui manquent d’éducation pour leur en donner une. Quand on écrit, ce n’est pas pour soi-même mais pour les autres qui n’ont pas le même niveau de compréhension.

Si à propos de Dadis, j’ai parlé de nain, ce n’est pas à cause de sa petite taille (il n’a apparemment pas de troubles de l’ossification) mais de la petitesse de son esprit.

Pour être mieux compris, il faut accepter de descendre à un certain niveau. Je m’excuse auprès des autres (la crème) qui comprennent très bien le sens de ma démarche (vers le petit lait). C’est donc dans un but pédagogique que je fais cet article en ne revenant brièvement que sur les deux premiers éléments d’un échantillon représentatif de la bêtise humaine : « Africain » et Foromo.

Je ne m’attarderai pas sur le premier que j’ai réussi à localiser par son « IP ». Ce taliban diabolique (il se reconnaîtra facilement grâce aux syllabes de ces mots) certainement alphabétisé mais probablement peu instruit est installé dans les Hauts-de-Seine. Il m’attaque souvent sans chercher à comprendre le sens de mes écrits. Il serait bien inspiré de consulter un dictionnaire pour apprendre les nuances entre les expressions: « pour la petite histoire », « raconter des histoires » et surtout « entrer dans l’Histoire » !

En revanche le cas de Foromo est plus inquiétant car il semble intellectuellement figé dans du formol. Pour lui, critiquer Dadis c’est attaquer la communauté guerzée ! Il emploie souvent les termes « parole de Gnamou ».

Au fait qu’est-ce que le « Gnamou » ? Il n’y a pas de mystère car c’est tout simplement la référence suprême dans la tradition culturelle guerzée, combinaison de masques et de fétiches symbolisant le diable aux pouvoirs surnaturels. En réalité, c’est un homme du village que les Anciens choisissent pour faire peur aux enfants et aux femmes pendant la nuit. En fait, il n’a qu’un seul pouvoir, celui d’empoisonneur alimentaire. Facile pour se débarrasser d’un rival. Pour la petite histoire, cette pratique de Gnamou qui avait été combattue par Sékou Touré puis tolérée par Conté, revient en force avec l’arrivée de Dadis à la tête de la junte guinéenne.

Le Gnamou ne me fait pas peur et si je m’en méfie, c’est tout simplement parce qu’il est plus répugnant qu’effrayant. Un Gnamakou (piment) pourrait faire fuir tout Gnamou !

La tentative désespérée d’agréger (je ne parle pas de diplôme, cher « Africain » étourdi) tous les Forestiers autour de Dadis est un échec sur toute la ligne. Konos, Manos, Tomas, Kissis, Lélés, Koniakas, Kourankos et Guerzés ont tout compris. D’ailleurs, un internaute a dit la vérité en expliquant que les Malinkés et les Peulhs sont majoritaires à N’zérékoré ! Ce sont aussi des Forestiers. Je ne souhaite aucun conflit tribal en Guinée mais personne ne se laissera intimider !

Depuis la prise de pouvoir par Dadis, on a la désagréable sensation qu’il a donné maladroitement, comme d’habitude, un coup de botte dans une termitière d’où sont sortis des insectes dont le bourdonnement nous casse les oreilles. S’il s’était agi d’une ruche ordinaire, on aurait au moins espéré du miel ! Hélas, on a plus que des piqûres d’insectes nuisibles et puants : des morts, des blessés, des violées !

Que les choses soient très claires : je ne ménagerai jamais Dadis et son gang après ce qui s’est passé le 28 septembre 2009.

D’habitude, on ne piétine pas quelqu’un qui est déjà par terre mais je dis haut et fort que Mgr Vincent Coulibaly a raté sa vocation et devrait rendre, non pas le tablier mais sa soutane, car, au lieu d’honorer la lignée des Tchidimbo et Sarah, il a rejoint les « imams sacs de riz »! Pie XII s’était accommodé du nazisme, «mon saigneur» Vincent Coulibaly devient l’avocat du « Dadisme » et indirectement de Pivi (« Coplan le Barbare »), s’éloignant des « Pauvres » ! Un autre « dealer politique », le Dr E. Zoutomou Kpoghomou vient de montrer son vrai gros visage en défendant Dadis. Au fait, en quoi est-il docteur? Sans autre précision, on pense à la médecine ! Il manque de charisme mais il a une certaine carrure (serait-il brancardier ?). Je me demande si tous ces individus rendent service à Dadis !

N’est-ce pas une injure à la communauté guerzée que l’assimiler à un criminel ? Les Guerzés ont mieux à offrir à la nation qu’un crapaud !

Toutes les communautés sont égales en droit, indépendamment de leur importance numérique et ont le même devoir. Chacun a ses « extrémistes hutus » mais pour créer l’union sacrée de tous les Guinéens, il faut que certains compatriotes sortent de leur « forêt sacrée » avec la main tendue de la concorde et non un poing fermé pour donner des coups de coupe-coupe aux autres.

L’inacceptable ne sera plus accepté et on ne laissera pas un groupuscule compenser son complexe de faiblesse démographique par la terreur massive d’armes à feu importées. On gagnera ensemble ou on périra tous ! Dans une démocratie véritable, chacun aura sa place et ne sera otage de personne. Ce qui doit arriver n’est pas le tour de qui que ce soit mais celui des Guinéens. Dadis doit être viré vers un tribunal. Il a gagné lâchement une bataille mais il a déjà perdu sa sale guerre !

Je ne me laisserai jamais impressionner par des nains ou des niais ou les deux qui vont quelquefois ensemble. Parole, non pas de gnamou mais de Kylé qui vous salue.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×