Déclaration conjointe de l'opposition républicaine guinéenne

adp-20-20collectif-20crd-20bloc-2.jpg

“L’Opposition Républicaine se félicite de la forte mobilisation du peuple de Guinée dont la maturité et l’attachement aux valeurs de démocratie et de paix ont été salués par l’ensemble de la communauté internationale, à l’occasion du vote du 28 septembre dernier.

Une telle avancée n’a été rendue possible qu’en raison du sens élevé de responsabilité des leaders politiques de l’opposition qui ont sensibilisé leurs militants et sympathisants et lancé sur tout le territoire national, des mots d’ordre de paix et de tolérance, à l’approche du scrutin. Malheureusement, le pouvoir et la CENI œuvrent, par des manœuvres de tous genres, au détournement des suffrages exprimés par les Guinéens dans le but de proclamer des résultats non conformes au verdict des urnes.

En effet, il a été mis en évidence l’organisation d’une fraude massive dans certaines circonscriptions électorales et plus particulièrement en Haute Guinée, Guinée Forestière et Basse Guinée où ont été enregistrées une immixtion importante de membres du gouvernement et une interférence directe d’administrateurs territoriaux dans le processus électoral, depuis les bureaux de vote jusqu’aux centres où siègent les commissions administratives de centralisations des votes ; L’Opposition Républicaine attire, en particulier, l’attention de l’opinion nationale et internationale sur les violations et manquements suivants qui ont émaillé le vote et qui entachent sa régularité et sa crédibilité. Il s’agit de faits avérés, établis par des témoignages concordants, par des documents irréfutables  et même par des constats dûment effectués par des missions d’observation électorale présentes en Guinée :

Le refus de la CENI, sur injonction des autorités politiques actuelles, de procéder à la correction des graves anomalies qui furent à la base du report de quatre jours du scrutin au terme des discussions des 20 et 21 septembre dernier (omission de nombreux électeurs, délocalisation de bureaux de vote, éloignement d’électeurs de leurs bureaux de vote, désordre entretenu dans l’édition et la distribution de cartes d’électeur…) ; La substitution de Procès-verbaux (PV) authentiques par des PV préétablis non conformes à la réalité des suffrages réellement exprimés dans les bureaux de vote ; de véritables structures occultes ont été créées par des membres du Gouvernement et des hauts officiers de l’armée pour superviser les opérations de falsification et de substitution des PV ; L’invalidation volontaire et arbitraire de certains PV favorables à l’opposition ; L’intervention intempestive des autorités administratives et même militaires dans les locaux des commissions de centralisation des résultats ; Le bourrage d’urnes dans certaines circonscriptions électorales de la Haute Guinée (cas de Kouroussa par exemple) où le nombre de votants excédaient parfois l’effectif total des électeurs inscrits des bureaux de vote ;

L’expulsion d’assesseurs de l’opposition de certains bureaux de vote et de centres de centralisation des votes dans le but évident de créer un huis-clos favorables aux manipulations de résultats ; L’ouverture de bureaux de vote clandestins non officiellement répertoriés dans des zones favorables au pouvoir ; Le vote multiple de militaires dans des bureaux de vote dédiés aux électeurs civils ; Les ruptures récurrentes de bulletins, d’enveloppes et d’encre indélébile dans les bureaux de vote, en particulier dans les zones favorables à l’opposition. Toutes ces violations graves du Code Électoral et ces nombreux manquements aux règles de transparence et d’équité ont pour conséquence d’entamer sérieusement la crédibilité de ce scrutin qui cristallise pourtant les espoirs de paix, de démocratie et de développement de tout un Peuple. L’Opposition Républicaine informe l’opinion de la volonté des autorités politiques et de la CENI de publier des résultats non conformes aux suffrages effectivement exprimés par les Guinéens le 28 septembre 2013. Elle met en garde le Pouvoir contre toute tentative de fraude électorale et réitère sa ferme volonté de s’opposer à tout tripatouillage des résultats sortis des urnes. Elle confirme qu’elle défendra chèrement sa victoire électorale acquise au prix de nombreux sacrifices consentis par le Peuple de Guinée.

L’Opposition guinéenne rassure qu’elle ne cèdera pas à l’intimidation et à la menace brandie par les autorités politiques actuelles qui expriment publiquement leur volonté d’entraver l’exercice des droits de manifestation et de cortège. Tous les partis politiques membres de l’Opposition guinéenne exhortent leurs militants et sympathisants ainsi que tous les citoyens épris de justice et soucieux de l’avenir démocratique de la Guinée à rester mobilisés pour défendre leur idéal de paix, de justice et de liberté.”

Conakry, le 02 octobre 2013

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×