Des personnalités du pouvoir et de l'opposition citées dans des rapports d'audits

Getattachment 11

Des personnalités proches du pouvoir et de l’opposition sont citées dans les cinq premiers rapports d’audits publiés en Guinée par le Comité d’audit et de surveillance des secteurs stratégiques de l’économie, créé en 2009,  sous l’ex junte militaire, a appris APA mercredi matin de sources officielles.

En fait, il s’agit d’un premier rapport portant sur cinq des 16 dossiers en lice, et qui ont atteint le niveau des rapports définitifs, suffisamment exploitables. Ainsi ces dossiers portent sur le Fonds koweïtien, le Chemin de fer de Guinée, la cession des actifs de la compagnie Air Guinée, le Projet de relance de la filière Coton et Guinomar.

Dans cet audit, plusieurs personnalités guinéennes sont citées, la plupart étant des conseillers ou ministres en fonction, alors que d’autres sont proches de l’opposition.

Parmi ces personnalités citées figurent en bonne place, Fodé Bangoura et Alpha Ibrahima Keira, deux anciens conseillers de l’actuel président Alpha Condé, Kiridi Bangoura, actuel ministre secrétaire général et aussi porte-parole de la présidence.

Du côté de l’opposition guinéenne, on retrouve Aliou Condé, ancien ministre des Transports et Cellou Dalein Diallo, ancien Premier ministre, tous deux hauts responsables de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), le principal parti d’opposition en Guinée.

Il y a également le Capitaine Ousmane Conte, fils de feu Lansana Conte, le deuxième président de la Guinée indépendante qui a dirigé le pays de 1984 à 2008.

Il y a enfin Elhadj Mamadou Sylla, président du groupe Futurelec Holding, fidèle parmi les fidèles du président défunt, Lansana Conté et allié du président actuel, Alpha Condé.

Très irrité d’être épinglé, l’actuel ministre porte-parole de la présidence, Kiridi Bangoura, dit ne pas être concerné par ces audits et précise avoir été entendu en tant que simple témoin. Pour M. Bangoura, ce rapport d’audits est illégal puisque non publié par aucun organe officiel.

Pour sa part, le leader de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) parle d’attaques personnelles, de l’intimidation et de la déstabilisation des leaders.

Pour Cellou Dalein Diallo, le président actuel n’ayant pas de bilan satisfaisant à présenter cherche à salir ses principaux adversaires en prélude à la présidentielle de 2015.

Source: APA

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×