Disparition d'un géant l'Histoire Africaine‏: Youssouf Tata Cissé s'en est allé


Youssouf Tata Cissé est mort ce mardi 10 décembre 2013 à Paris. Ethnologue, historien et écrivain, il laisse derrière lui tout un héritage.
« En Afrique, un vieillard qui meurt est une bibliothèque qui brûle » écrivait Amadou Hampaté Ba. Le Mali vient de perdre un grand homme du nom de Youssouf Tata Cissé. Cet ethnologue et historien malien, spécialiste de la littérature orale du Mali et auteur de nombreux ouvrages portant sur ce sujet était un fin connaisseur des traditions orales. Il fut chercheur au Centre national de la recherche scientifique (CNRS) et enseigna à la Sorbonne.
En 1973 il a soutenu à l'École pratique des hautes études (Paris) une thèse dirigée par Germaine Dieterlen, intitulée "Un récit initiatique de chasse Boli-Nyanan". Il consacre une grande partie de sa vie à la découverte, à l'étude et à la préservation du savoir transmis par tradition orale en Afrique de l'Ouest, en coopération avec Wa Kamissoko, nwâra (spécialiste des traditions) et djali (griot) malien.

Membre de la confrérie des chasseurs depuis 1959

« C’était à Kiniégué, au sud du Mali, à 130 km de Bamako. Les chasseurs, sachant que j’étais un ancien de la coloniale, m’y ont fait adhérer à mon corps défendant, car un peu partout en Afrique de l’Ouest, tous les anciens combattants, même ceux qui comme moi n’ont pas combattu, sont introduits dans la confrérie des chasseurs. On gratifie d’ailleurs ceux qui ont combattu du titre de "mafa donso", chasseurs tueurs d’hommes. C’est le titre que l’on donne à Bitton Coulibaly. Vous savez, dans la guerre, c’est l’ennemi qui devient le gibier. Vous le tuez ou il vous tue » témoignait Youssouf Cissé en 2011 lors d’une interview accordée au site africultures.com

Ses racines plongent au plus profond de la mémoire des peuples africains et de leurs migrations. Le moindre passage de son histoire suffit à révéler qu’il s’agit d’une gigantesque « institution » des civilisations d’Afrique de l’Ouest. Youssouf Tata Cissé, ethnologue et chercheur au CNRS, est spécialiste des civilisations mandingues.

Chercheur au CNRS et professeur à la Sorbonne, Youssouf Tata Cissé était un grand spécialiste des mythes et légendes du Mali. Il est l'auteur de plusieurs ouvrages dont deux de référence : "La grande geste du Mali, des origines à la fondation de l'empire" (1988) et "Soundjata, la gloire du Mali", publiés aux éditions Karthala.

Par Diénéba DEME-DIALLO

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site