Dix brigades anti-criminalité pour éradiquer le grand banditisme à Conakry

imagescasdp8b8.jpg

Le gouvernement guinéen est sur le point de rendre effectif son plan de riposte contre le phénomène de grand banditisme, par la relance des activités des brigades anti-criminalités dont 10 seraient déjà sur le point d'être fonctionnelles, a-t-on appris de sources sécuritaires ce mercredi.

Ce sont 140 agents issus des services de police et de gendarmerie qui ont été recrutés pour composer cette brigade de "choc", selon les mêmes sources. La relance des brigades anti-criminalité est une idée venue du président Alpha Condé en personne, au lendemain de l'assassinat de Madame Aissatou Boiro, l'ex-directrice nationale du trésor et de la comptabilité publique en novembre dernier par des individus armés non identifiés, dans la banlieue de Conakry. Le gouvernement guinéen a promis une riposte à la montée de la criminalité dans la capitale et les villes de province, avec des cas d'assassinats et de vols à mains armées qui y sont devenus récurrents. Concernant l'assassinat de Aissatou Boiro, les enquêtes préliminaires se poursuivent dans la discrétion, et rien ne filtre pour le moment dans la presse.

Source: Le Quotidien du Peuple

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site