Ebola: Bruxelles débloque une nouvelle enveloppe de 450 millions d'euros

Photo 10

La Commission européenne a annoncé vendredi qu'elle allait débloquer quelque 450 millions d'euros pour aider au redressement des trois pays les plus touchés par le virus Ebola, Guinée, Sierra Leone et Liberia, répondant à un appel de l'ONU à de nouveaux dons.

"Cette nouvelle contribution porte le montant total de l’aide fournie par la Commission européenne pour lutter contre l’épidémie d'Ebola à 869 millions d'euros, dont 660 millions sous forme de fonds de développement visant à soutenir les plans de redressement des trois pays concernés", a précisé la Commission dans un communiqué.

Au total, avec les contributions des Etats membres, l'enveloppe promise par les Européens pour aider à éradiquer l'épidémie, qui a fait plus de 11.200 morts depuis décembre 2013, s'élève à 1,8 milliard d'euros.

Le commissaire européen chargé de l’aide humanitaire et de la gestion des crises, Christos Stylianides, en informera la Conférence internationale sur le relèvement après Ebola, organisée vendredi par les Nations unies à New York avec comme objectif de réunir 3,2 milliards de dollars.

L'aide annoncée vendredi s'élèvera à 171,4 millions d’euros pour la Sierra Leone, 121 millions d'euros pour le Liberia et 148,9 millions d’euros pour la Guinée, avec une enveloppe additionnelle de huit millions d’euros octroyée à l'ensemble des pays touchés par le virus pour le financement de projets multi-pays, a détaillé la Commission.

"Ce concours financier aidera les pays à se redresser à long terme et ira à des programmes dans les domaines de la santé, de l'agriculture, des infrastructures, de l'éducation, de l'hygiène publique, de la stabilité macroéconomique et des transports".

Avec la réapparition de cas au Liberia, "ce n’est pas le moment de baisser la garde", a souligné M. Stylianides, coordinateur de la réponse européenne à Ebola.

"Il est important de garder à l'esprit que l'épidémie d'Ebola n'a pas seulement eu des conséquences sanitaires pour les pays concernés, mais qu'elle a aussi ravagé leurs économies, éloigné les enfants de l'école et paralysé les échanges commerciaux", a pour sa part relevé le commissaire au Développement, Neven Mimica.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site