Ebola pousse la Guinée à envisager la transformation de sa production agricole

Images 50

L’épidémie d’Ebola qui sévit actuellement en Guinée pourrait pousser le pays à revoir sa politique alimentaire. En effet, explique le président Alpha Condé, la décision des pays voisins (notamment le Sénégal) de fermer leurs frontières avec la Guinée a porté un coup d’arrêt au commerce des denrées alimentaires et aux revenus qu’il génère.

« Les femmes ont récolté de la pomme de terre à Timbi Madina et à Mali. Elles vendent leurs produits au Sénégal. Aujourd’hui, ces produits pourrissent en Guinée », a indiqué l'actuel locataire de Sékhoutouréya.

En réponse à cette situation, il entend engager le pays sur la voie de la transformation de la production locale. « Nous allons transformer sur place notre pomme de terre en chips et en purée. On ne va plus rien exporter. Que ça soit les pommes de terre, les fruits, les légumes », a-t-il déclaré.

Si le dirigeant n’a pas donné des indications précises sur la manière dont le gouvernement traduira ces désirs en actes, il n’a cependant pas manqué d’exprimer sa colère face à l’attitude du Sénégal. « Ils nous ferment leurs frontières alors que c’est nous qui les nourrissons », se serait-il exclamé selon le site internet Vision Guinée.

Aaron Akinocho

Source: Agence Ecofin

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×