Echos électoraux : de l'intérimaire Sékouba en général et du prétendant Alpha en particulier.

Il faut être bref  mais très clair : le général Sékouba Konaté a trahi sa patrie en ne respectant pas l’accord de sortie de crise signé le 15 janvier 2010 à Ouagadougou. En effet, revenons uniquement sur les 3 premières des 12 mesures prévues pour une transition pacifique en Guinée :

1°) « Le respect des libertés publiques, y compris de la liberté de presse et d’opinion ; »

Constat sur le terrain : la « cassette de Dadis » contre Alpha Condé a été interdite. Si c’était Cellou qui avait été mis en cause dans ce document exceptionnel et historique, la RTG ne l’aurait-elle pas diffusée ? Alpha Condé ne rate pas une occasion de s’en prendre à une communauté en particulier. L’ethnocentrisme n’étant pas une opinion mais un délit,  que fait la « justice » ?

2°) « La garantie de la sécurité des personnes et des biens ; »

Un opérateur économique a été récemment assassiné. Que fait la police ? Des rafales d’armes automatiques sont tirées dans des quartiers bien ciblés. Pourquoi leurs auteurs ne sont pas inquiétés ?

3°) « La réorganisation et la réforme des Forces de Défense et de Sécurité ; »

Sékouba a remercié tous les partisans de Dadis en les remplaçant par les siens. Où est le redouté Pivi (que je regrette pas d’ailleurs) ? La réforme des Forces est une farce. Des officiers ont été promus mais seuls les proches de Sékouba sont intégrés à la chaîne de commandement. Les Forestiers sont éloignés et les Soussous neutralisés. Quant aux Peulhs… ! Sous Sékou Touré le grade de capitaine était le plus élevé auquel un Peulh pouvait prétendre.

Pendant ce temps, Sékouba qui reste à la tête d’un l’Etat partial, véritable complexe militaro clanique s’est considérablement enrichit. Il a personnellement « élu » Alpha Condé avant le 27 juin 2010  pour assurer une succession de type dynastique. Son souci actuel est comment sortir du bourbier guinéen pour jouir en toute impunité les biens mal acquis mais bien accumulés.

Voilà le Général « Sékoublabla » qui nous veut du bien en clignotant à gauche pour tourner à droite. Il parle en positif et agit en négatif, donnant un résultat voisin du nul.

Quant à Condé qui professe dialectiquement le « Matérialisme - Ethnocentrisme » (s’appuyer sur les Malinkés, flatter les Soussous que son staff méprise, ménager les Forestiers qu’il sous-estime, neutraliser les Peulhs qu’il redoute), il est l’incarnation même de la catastrophe qui pourrait nous arriver.

Je persiste toujours dans ma demande non encore satisfaite : qu’Alpha Condé sorte « des documents sur la gestion de Cellou » ! Le seul programme d’Alpha se résume en 3 lettres : T.S.F. (qui ne signifie pas Téléphone Sans Fil mais Tout Sauf Foula). Lisez son effarante interview  (il parle beaucoup mais fuit le débat) intitulée : « Bientôt, vous verrez qui veut faire un coup d’Etat en Guinée ! ».

Je vais lui faciliter le travail, ce bavard qui n’aime pas les contradicteurs, à propos du « trafic de faux billets et de la drogue ». Qu’il nous donne simplement, preuve à l’appui, le nom d’un seul Peulh impliqué dans ce trafic ! Mais pourquoi cet « antifoulanisme » de primate chez Alpha Condé ? Peulh ! Foulè ! Foula ! Ces termes génériques lui font-ils peur? Il est le seul politicard à en faire son âne de bataille. Sidya ne parle pas des Peulhs, Abé Sylla ne parle pas des Peulhs, Fodé Soumah ne parle pas des Peulhs, Cellou ne parle pas des Peulhs. Même PaKoKou, otage d’un « arc-en-ciel », ne parle pas des Peulhs ! Le temps de Sékou Touré, « le Pire de l’Indépendance et Père du complot permanent » étant fini, passons à autre chose pour préparer l’après 19 septembre 2010.

Voyons l’ordre des priorités d’Alpha pour la Guinée : soins gratuits pour les femmes enceintes, aide aux agriculteurs, développement des réseaux d’eau et d’électricité, s’attaquer à l’éducation et la santé, créer un gouvernement d’union nationale !

Mon Dieu ! Comment pourrait-il, dès le premier jour, assurer gratuitement autant de soins lourds ? Par quel financement miraculeux? Se croirait-il à Lourdes ? On ne construit pas un Etat moderne sur la base de promesses intenables. C’est l’agriculture qu’il faudrait aider et non les agriculteurs, Pr. Condé ! On ne s’attaque pas à l’éducation, on l’améliore, Pr. Condé ! On ne crée pas, on constitue ou on forme un gouvernement, au début mais pas à la fin, Pr. Condé ! Tout est à l’envers chez notre malin Pr. ! Ayant peur du désaveu populaire, le civil Alpha est bien celui qui veut faire un coup d’Etat militaire avec l’appui de Sékouba !

Le malin Condé ne peut pas battre Cellou à la loyale et Sékouba le sait très bien. J’invite, au-delà des passions, mes compatriotes et notamment ceux de la Guinée Forestière à se poser quelques questions simples : l’historique «cassette de Dadis» est-elle un montage de Cellou ? Qui est le véritable bénéficiaire de l’attentat du 3 décembre 2009 contre Dadis ? Pour le compte de qui Toumba a-t-il agi ? Pourquoi le général Toto, pourtant n°2 du CNDD, n’a-t-il pas remplacé Dadis ? Qui empêche Dadis de rentrer dans son pays natal ? Cellou est-il derrière ce « complot de supériorité » contre les Forestiers ? Remontons plus loin : qui avait insulté Lansana Béavogui au motif qu’il n’était pas digne de remplacer Sékou Touré ? Qui vient de dire à propos de la candidature de L. Kouyaté qu’un griot est indigne de la Présidence ? Qui veut d’une République de castes qui castre toute opposition? Qui a tenté de vendre la peau de Cellou à Dadis pour le tuer ? Qui veut reprendre la Guinée là où Sékou l’a laissée ? Qui prend un bourreau pour un héros ? etc.

Avant de terminer par 2 perles du Net, je voudrais m’excuser de l’emplacement inadéquat du terme «cons» près de «Condé» à propos de ses extrémistes, dans l’article intitulé « Protocole de Ouaga II… ».  C’est Alpha qui gâte le nom des Condé !

1°) une perle galactique issue de l’univers des commentaires.

 « Mohamed Diallo », ingenieur aero spatiel  en contrat de 2 ans avec l’armee belge qui doit retourner a maryland, gagne mieux sa vie que ministre guineen.

Je pense que cet ingénieur est le type même du mauvais ingrédient dans notre sauce électorale.

2°) une vrai perle qui vaut de l’or : la prise de position du doyen Ansoumane Doré de Dijon.

Je connais bien le doyen Doré qui n’est à la tête d’aucune circonscription ecclésiastique. C’est un universitaire de très haut niveau, docteur en économie depuis 1970, qui a mené une carrière remarquable avant de prendre une retraite bien méritée au sein de sa famille aussi unie que comblée. Originaire du « Konia » par rapport auquel il a pris non pas de la distance mais de la hauteur pour faire la fierté de tous les Guinéens, notre doyen ne demande rien de particulier à qui que ce soit. C’est ce qui fait l’indépendance de son esprit. Je pense pourtant que par son choix il cherche quelque chose de noble: l’instauration d’un Etat de droit en Guinée. Voilà un homme !

 

Je vous salue.

 

Ibrahima Kylé Diallo

Responsable de www.kylediallo.info

Mon contact : kylediallo@gmail.com

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site