Entretien du président de L'U F R avec le chargé des affaires politique et Economique à l'ambassade des Etats-unis

Le président de l’UFR a reçu ce mardi 7 juin 2011, le chargé des affaires politique et économique récemment affecté en Guinée, M. Jason wemhoener -cuite.

La visite du diplomate était à la fois, une visite de courtoisie mais également une visite d’échanges d’information en vue de mieux évaluer la situation qui prévaut en Guinée.

M. Jason wemhoener-cuite a commencé par demander l’avis du président de l’UFR sur des questions liées aux Elections telles que : La CENI, le recensement….

Le président de l’UFR, M. Sidya Touré, a commencé par remercier le diplomate Américain et a fait cas des bons rapports que l’UFR a toujours entretenus avec L’Ambassade des ETATS-UNIS.

S’agissant de la situation qui prévaut actuellement en Guinée, il a exprimé sa vive préoccupation par rapport à l’évolution de la situation sociopolitique en Guinée. Il a précisé que personne ne pouvait prévoir une telle situation à l’issue de l’élection présidentielle de 2010. ‘’Tout le monde avait cru qu’on aurait eu un régime ouvert capable de rassembler les guinéens’’ a ajouté le président du l’UFR.

‘’Aujourd’hui, il n’y a aucune ouverture même pas à l’égard de ceux qui ont aidé le nouveau président à se faire élire’’.

Sur la question de la CENI, le Président de l’UFR estime inadmissible qu’une CENI soit mise en place sans la participation des partis politiques.

Par ailleurs, il a rappelé que les acteurs politiques ont réussi à obtenir pour la première fois un fichier biométrique.

Aujourd’hui, le régime en place veut tout remettre en cause. Il a fustigé la dissolution des conseils communaux et communautaires qui représente un recul de la démocratie. Le pouvoir en place est conscient du fait qu’il n’a que 20% au maximum de l’électorat guinéen, c’est la raison pour laquelle il s’acharne à vouloir tout remettre en cause. Le pouvoir est à la recherche d’une majorité introuvable.

‘’Après 6 mois de gouvernance, le président continue à nommer des ministres et les attributions des ministres ne sont pas définies.

Actuellement, les ministres sont presque tous en campagne avec les moyens de l’Etat.’’

Le Président de l’UFR a informé le diplomate de la création d’un collectif de partis politiques pour tenter de nouer le dialogue avec le pouvoir mais aucune réaction positive de la part du pouvoir n’a été enregistrée.

Sur le Plan Economique, selon le Président de l’UFR, la situation est catastrophique.

Des décisions illégales ont découragé les investisseurs étrangers, il n’y a pas de création d’emploi et le budget est toujours aussi déficitaire.

‘’Par ailleurs, tous les anciens prédateurs sont revenus dans le système, ce qui brouille la visibilité et on s’interroge sur le sens du combat d’Alpha condé contre la corruption.’’

‘’Ce qui est paradoxal, c’est que tous ceux qui sont supposés être audités sont aujourd’hui collaborateurs du Président’’ a ajouté M. Sidya Touré, Président de L’UFR.

ufrguinee.com

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site