Épidémie de fièvre Ebola en Guinée: pas de restrictions aux voyages selon l'OMS

T 20

L'OMS (organisation mondiale de la santé) n'a pas l'intention d'édicter des restrictions de voyage vers la Guinée, même si l'épidémie d'Ebola touche à présent la capitale.

"L'OMS ne recommande aucune restriction de voyage ou de commerce", a déclaré à Genève Gregory Härtl, porte-parole de cette agence de l'ONU, lors d'un point presse.

Le porte-parole a également indiqué qu'il n'était "pas possible de dire" à partir de quel niveau de l'épidémie l'OMS allait faire des recommandations à la communauté internationale.

Des organisations humanitaires ont dépêché des dizaines de personnes pour aider ce pays pauvre d'Afrique occidentale à combattre cette épidémie, qui se traduit par de la fièvre et des hémorragies, et qui a commencé dans le sud du pays.

Le nombre de victimes s'élève à 103, dont 66 morts, selon le dernier bilan de l'OMS.

Quatre cas de fièvre Ebola ont été confirmés jeudi à Conakry, la capitale, située dans le nord-ouest du pays, de même qu'un cinquième cas de fièvre hémorragique mortel, dont l'origine n'a pas été révélée.

Les personnes atteintes ont été placées à l'isolement à l'hôpital Donka, le plus grand de la capitale guinéenne.

La grande majorité des cas répertories par l'OMS ont été enregistrés dans des villes et régions du sud de la Guinée, considéré comme le foyer de l'épidémie.

Les échantillons prélevés sur 41 sujets de cas suspects ont été examinés et 15 cas se sont révélés positifs au virus Ebola, selon le ministère guinéen de la Santé qui n'a pas précisé quelle était l'origine des autres cas.

A ce bilan guinéen, s'ajoutent huit cas suspects - dont six mortels - de fièvre hémorragique virale au Liberia et six cas suspects - dont cinq mortels - en Sierra Leone, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

La fièvre Ebola "n'est pas une maladie qui normalement fait un nombre élevé de victimes, ce n'est pas comme la grippe ou d'autres maladies transmissibles", a ajouté le porte-parole de l'OMS.

"Si vous évitez les contacts personnels, de toucher les fluides d'une personne qui présente les symptômes de la maladie, vous ne pouvez pas être infecté", a-il encore indiqué.

"Les épidémies ont tendance à être limitées, mais nous devons observer très attentivement la situation car il n'y a aucun traitement, et la maladie est très souvent mortelle", a-t-il conclu.

Source: AFP

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site