Epidémie de rougeole à Conakry

Imagesjjjrm1qs

Selon l’UNICEF, 37 cas de rougeole ont été recensés dans la capitale guinéenne Conakry depuis novembre 2013. Et depuis quelques semaines, le nombre d’enfants touchés a connu une hausse, causant la mort d’une personne.

Cette récente augmentation a poussé le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique guinéen a officiellement déclarer que le seuil épidémiologique avait été atteint dans les quartiers de Matam, Matoto et Ratoma, à Conakry. Des cas se seraient également déclarés dans d’autres régions du pays- comme la préfecture de Boké, Coyah, Dubreka, Kissidougou et Mandiana. « Nous sommes extrêmement préoccupés par cette épidémie.

La rougeole est une maladie très contagieuse et très dangereuse, surtout chez les jeunes et chez les enfants souffrant de malnutrition. Comme nous l’avons déjà vu, elle peut être fatale. Dans une ville très densément peuplée telle que Conakry, la maladie se développe très rapidement », explique le représentant de l’UNICEF en Guinée, le docteur Mohamed Ayoya. « Il ne faut pas perdre de temps », a déclaré le vice-représentant de l’UNICEF en Guinée. « Nous devons avancer plus vite que la maladie. Parce que la rougeole prend plus de 12 jours à révéler ses symptômes, il est possible que la maladie se développe à l’intérieur du pays. Tous les enfants qui n’ont toujours pas été vaccinés sont à risque. En conséquence, une campagne de vaccination doit être menée le plus tôt possible ».

La rougeole est une infection virale qui atteint en majorité les enfants, à partir de l'âge de 5-6 mois.

BBC Afrique

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×