Félonie générale de Konaté : la Guinée n'est pas incassable !

 

A l’heure où nous sommes le problème de la Guinée n’est plus Condé, encore moins Doré ; c’est Konaté ! Dans un pays de « coup d’Etat permanent » où chacun s’autoproclame on ne sait trop quoi, Alpha Condé et J.-M. Doré se sont déjà auto grillés, le premier politiquement, le second moralement. Je ne vais donc pas m’appesantir sur les lianes « arc-en-ciel » qui s’entrelacent aux pieds d’Alpha (on ne sait plus qui grimpe sur qui) ou sur la pourriture de la primature de Jean-Marie. En revanche il faut insister sur la trahison du Général Sékouba Konaté qu’on a trop vite applaudi et qui nous fait maintenant chanter. Même les moustiques qui qualifiaient ses moindres faits et gestes d’historiques ont cessé de danser, le Général ayant montré son vrai visage.

Sékouba n’a jamais pris les responsabilités qu’on attendait de lui. Il a plutôt profité de son poste juteux, en remplacement de Dadis, pour s’en mettre plein les poches. Un audit s’impose ! Son souci actuel est de savoir comment bouffer tranquillement  et en catimini ce qu’il a détourné.

Aujourd’hui se pose la question de savoir comment terminer une présidentielle commencée depuis le 27 juin 2010. Sékouba voudrait bien passer le témoin mais il a choisi de le tendre à Alpha Condé (traînant loin derrière Cellou) qui ne peut le prendre, ses bras étant trop courts.

La pédagogie, vous le savez, consiste à répéter souvent la même chose. Quand le soleil brille et que vous étouffez, dites qu’il fait chaud, que ça chauffe, que vous avez chaud et que vous transpirez! Alors, je soulève encore un aspect récurrent. Pourquoi le report du second tour de la présidentielle ? C’est vrai que la CENI a fait preuve de carences incroyables mais est-ce que ce report aurait été fait si  Alpha était arrivé en tête au premier tour ?

Le partial Sékouba ne refuse rien à Alpha Condé, faisant d’un gâteux «un enfant gâté». Comment peut-il accepter, lui qui dispose du pouvoir suprême, que des membres du gouvernement Doré mènent activement campagne pour l’un des candidats ? Comment peut-il tolérer que ce candidat à la présidence de la République stigmatise ouvertement toute une communauté nationale et toute une région ? Dans un Etat normal, Alpha Condé serait immédiatement disqualifié puis traduit devant un tribunal. Qu’aurait fait Konaté si Cellou avait tenu le même langage que Condé ?

Konaté n’est pas juste ! Pire, il n’est pas à la hauteur de son titre, malgré ses galons et les troupes armées qu’il contrôle. A la moindre secousse, il appelle Compaoré au secours. Comme il est incapable, qu’il parte ! De toutes les façons, la Guinée, qui dispose de cadres civils valables, en a plus qu’assez du kaki.

Au fait, de quelle Guinée voulons-nous ? Juridiquement, nous sommes un Etat. Mais voulons-nous être une nation ? Cette notion de nation suppose un vouloir vivre commun. Sortons de cette hypocrisie grotesque qui prétend que nous sommes tous des frères ! Sékouba a montré clairement et de manière discriminatoire que Cellou n’est pas son frère !

La Guinée est une création coloniale (alors que le Fouta-Djalon était un protectorat) qui renferme des populations auxquelles on n’a jamais demandé si elles voulaient vivre dans la même entité politique. Ce que je dis est grave mais c’est la vérité. Pour construire une nation, il faut faire des concessions, s’accepter mutuellement, avoir une communauté de destin. Les Guinéens vivent moins ensemble que côte à côte car ils n’ont pas réussi à réduire suffisamment la distance psychologique qui les sépare. Un mariage forcé n’est pas de tout repos. Ne dit-on pas qu’il vaut mieux être seul que mal accompagné ?

Si les Guinéens ne se supportent plus, qu’ils se séparent alors ! La Guinée n’est pas un pays naturel ; c’est un Etat artificiel et, comme tel, il n’est pas incassable. En cas de sécession, la région perdante n’est pas celle que certains soupçonnent. Il n’est pas difficile de prouver que la Guinée Forestière autonome pourrait prospérer en se fédérant à la Côte d’Ivoire agricole pour apporter à ce pays les ressources minières qui lui font défaut.

La Basse Guinée indépendante pourrait très bien vivre seule (littoral atlantique, plaine fertiles, minerais abondants, etc.). Quant au Fouta-Djalon (beaucoup plus vaste et peuplé que la Moyenne Guinée créée par l’ethno casseur Sékou Touré), il pourrait compter sur le capital le plus précieux, à savoir le capital humain. Cette région, ethniquement hétérogène, pourrait sortir très vite de la misère en développant de manière spectaculaire le secteur tertiaire.

Et la Haute Guinée ? En dépit de ses mines de Siguiri et de Banakoro, son seul salut serait de se fédérer au Mali (encore faudrait-il que les Maliens l’acceptent car une contrée sèche qui s’ajoute à un territoire aride ne peut donner un pays humide qu’au prix d’un travail titanesque !)

Ce n’est pas seulement la taille (superficie et population)  qui fait la grandeur d’un Etat et son importance dans le concert des nations ; c’est son niveau de développement politique, économique, social et culturel. C’est le dynamisme fécond de ses habitants et la clairvoyance politique de ses dirigeants. Je compte revenir sur cette observation dans un autre article plus détaillé.

Donc, il appartient aux Guinéens de décider s’ils veulent continuer à vivre ensemble. Aucune communauté n’acceptera le statut dégradant de « citoyens de second rang ». Si certains menacent de brûler le pays, alors brûlons-le et perdons tous. S’ils veulent que nous le construisions ensemble, bâtissons-le au bénéfice de tous.

Maintenant c’est du tac au tac. Pourquoi tendre la joue gauche lorsqu’on vous gifle sur la joue droite ? La peur a changé de temps. Sékouba Konaté est un tigre en coton mal cardé. Je demande aux partisans de l’alliance Cellou-Sidya-Abé-Soumah, etc. de ne plus se laisser intimider par les sofas de Condé et les « lakoudous » de Konaté. Les courtisans de Condé avaient promis des dossiers explosifs contre Cellou et Sidya. Ils n’ont rien, même pas une feuille de bananier ! Leur bulle outrancière a explosé. Quiconque vous attaque, opérez-le sans anesthésie. Personne n’a le monopole de la violence. What an idea !

Je ne propose aucune perle du Net. Pourtant Dieu sait qu’on en trouve facilement!

 

Ibrahima Kylé Diallo

Responsable de www.kylediallo.info

Mon contact : kylediallo@gmail.com

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site