Fria : la descente aux enfers du « Petit Paris » de Guinée

Fria
Fria était autrefois une ville de villégiature pour les habitants de Conakry. Ils s’y pressaient les week-ends ou pour se faire soigner dans un des meilleurs hôpitaux du pays. L’usine d’alumine, construite par un groupe français, a fait rayonner cette zone depuis la fin des années 1950. Mais à la suite d’une grève des ouvriers, le nouveau propriétaire, le géant minier russe Rusal, a mis l’usine à l’arrêt en 2012. En avril 2016, le gouvernement et le gérant russe aurait trouvé un accord.
 

Source: Le Monde

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×