Guinée-Gouvernement : Une nouvelle équipe pour l’action

11102016124852pm1

Rappel des faits. Le président guinéen Alpha Condé, réélu en octobre dernier et investi le 14 décembre pour un deuxième mandat de cinq ans, avait nommé samedi 25 décembre un nouveau Premier ministre en la personne de Mamady Youla. Un pur produit du secteur privé même s’il a travaillé un temps au ministère guinéen des Mines. Il remplace ainsi Mohamed Saïd Fofana, en poste depuis 2010. Mamady Youla est un inconnu du grand public, né à Conakry en 1961.

Ancien de l’université de Côte d’Ivoire où il a obtenu en 1994 un DEA en macroéconomie avant de poursuivre sa formation à Paris et au Fonds monétaire international à Washington. Il est le premier dirigeant guinéen d’une multinationale dans le secteur minier.
Deux semaines après son investiture donc, le président guinéen Alpha Condé a rendu publique la liste des membres de son nouveau gouvernement. Près de 16 nouveaux ministres font leur entrée dans cette nouvelle équipe comprenant sept femmes. Le nouveau gouvernement de 31 ministères est marqué par l’entrée de 16 nouveaux ministres, tous retenus pour leur expertise, et issus des secteurs privé et public. A noter, le départ des « caciques », comme le ministre des Affaires étrangères François Lounceny Fall, celui des Mines Kerfalla Yansané, et celui de la Coopération internationale Koutoub Moustapha Sano.
Au ministère des Affaires étrangères, c’est désormais une femme, Makale Camara, bien connue des Guinéens pour avoir occupé de hautes fonctions sous le régime de feu le général Lansana Conté (au pouvoir de 1984 à 2008), notamment comme ministre de l’Agriculture, puis ambassadeur au Sénégal et en France.
Ces nouveaux entrants ont la particularité d’avoir été formés à l’étranger et d’y avoir été employés. C’est le cas notamment de la nouvelle ministre de l’Economie et des Finances, Malado Kaba, et du Plan et de la Coopération internationale, Kanny Diallo, qui a assumé de hautes fonctions à la Banque africaine de développement avant d’être la conseillère économique principale du président Condé. Même parcours pour le tout nouveau ministre des Postes, télécommunications et de l’économie numérique, Mamy Diaby.

Source: l'Opinion

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×