Guinée : le premier ministre Kabiné Komara fait le discours du nouvel an

komara_2010_01_01_04_38_07.jpg

Guinéennes et Guinéens, chers compatriotes

Par la grâce de Dieu le Tout Puissant et avec la permission du Chef de l’Etat, le capitaine Moussa Dadis CAMARA et du Ministre de la Défense, Président Intérimaire, le Général Sékouba KONATE, tous actuellement absents du pays, j’ai l’insigne honneur et la lourde responsabilité de vous faire cette adresse au nom du Président de la République, du CNDD et du Gouvernement.

Souvenons-nous qu’il y a un an jour pour jour que le Président de la République s’adressait à la nation au nom de ses compagnons avec lesquels il venait de prendre le pouvoir sans effusion de sang. Le Président Moussa Dadis CAMARA déclarait dans son adresse à la nation que l’année 2008 s’achevait dans la douleur mais aussi sur une note d’espoir. • Il traduisait ainsi le formidable élan de soutien et de sympathie qui avait salué l’avènement du CNND et son programme annonçant la remise en ordre de l’appareil d’Etat, la lutte contre le détournement des deniers publics et surtout le lancement d’un processus de transition devant déboucher sur des élections libres et démocratiques qui auraient permis à nos populations de se donner des dirigeants librement choisis. • Il annonçait, la mise sur pied d’un gouvernement dont la mission serait de casser la spirale du pire qui a si longtemps caractérisé notre pays, sous la supervision d’un Premier Ministre qu’il venait de nommer. • L’ambition, la fougue et la fraîcheur qui caractérisaient les membres du CNDD et du Gouvernement semblaient pouvoir surmonter même les montagnes, suscitant par delà nos frontières, sympathie, soutien et admiration, quand bien même l’avènement du CNDD avait suscité des condamnations de principe doublées d’un sentiment de compréhension de la part d’une certaine partie de la communauté internationale. • Un an s’est aujourd’hui écoulé. L’année qui s’achève aura permis de poser beaucoup de jalons importants dans des domaines divers de la vie nationale. • Elle aura permis de faire comprendre aux Guinéens l’ampleur de l’emprise des réseaux de narcotrafiquants qui s’étaient emparés des hautes sphères de l’Etat. L’année 2009 aura permis aussi de connaître la magnitude des sommes qui avaient été compromises au détriment de l’Etat, le caractère inadmissible du bradage de certains patrimoines publics, bref, la profondeur du scandale qui caractérisait la gestion du pays à différents niveaux. • L’année a surtout permis de poser des jalons importants dans le domaine des infrastructures et dans le domaine de la desserte en eau et électricité. • Cependant, au plan politique, la transition qui avait démarré sous de bons auspices a été caractérisée par une profonde incompréhension entre les différents acteurs, au point que l’année a été émaillée d’évènements tragiques et douloureux sans précédent dans l’histoire de notre pays. • Ainsi le 28 septembre 2009, jour de fierté pour notre nation et pour beaucoup d’hommes et de femmes de par le monde, a été souillé par la très condamnable tragédie humaine qui s’est déroulée dans le stade du même nom. • Sur ce sujet douloureux, en accord avec le CNDD et son Président, le Capitaine Moussa Dadis CAMARA et tout le Gouvernement, je réitère à l’ensemble des victimes le très profond regret de l’Etat et de la Nation toute entière. • Nous devons désormais nous engager résolument à bannir la violence dans tous nos comportements, à préserver et à épargner la vie de chaque Guinéen et de chaque Guinéenne. • Nous ne devons faire aucune comptabilité macabre de la vie. Tout Guinéen tué est une mort de trop. • C’est pourquoi, au nom du CNDD et du Gouvernement, je m’incline pieusement devant la mémoire de toutes les victimes et exprime la profonde compassion de la nation à toutes les familles éplorées. • J’implore le pardon de toutes les personnes qui ont été atteintes dans leur chair et dans leur dignité. •

Chers compatriotes,

Pendant que tout un chacun était engagé à panser les plaies ouvertes par les évènements du 28 septembre 2009, l’homme en qui le Président de la République avait placé toute sa confiance attentait à sa vie. • Par la grâce de Dieu, la vie du Président n’est pas en danger ; nos ferventes prières de prompt rétablissement l’accompagnent. • C’est l’occasion d’exprimer les sincères remerciements du CNDD et du Gouvernement à sa Majesté le Roi du Maroc, aux Président Maître Abdoulaye WADE du Sénégal et Blaise COMPAORE du Burkina Faso pour toutes leurs sollicitudes. •

Guinéennes et Guinéns,

Comme on le voit, l’année 2009 commencée sous le signe de l’espoir ne s’est pas terminée comme nous l’aurions souhaité. Les Guinéens s’interrogent sur leur avenir. Le doute s’empare de certains esprits. L’inquiétude habite beaucoup de citoyens et beaucoup de nos amis commencent à désespérer de nous. Nous devenons pour d’autres non plus le pays du paradoxe, mais le pays de la perplexité et de l’imprévu. •

Guinéennes et Guinéens,

Devant le devenir de notre bien commun qui est notre pays, le moment n’est pas de se laisser aller au pessimisme et à la fatalité. • Comme toutes les grandes nations qui ont pu et su se relever miraculeusement des catastrophes, nous pouvons transformer très rapidement la crise actuelle en opportunités positives qui surprendront le monde. Nous le pouvons car nous avons des ressources humaines et intellectuelles pour cela. • Nous le pouvons aussi puisqu’à travers le monde, le génie créateur des Guinéens a permis d’étancher la soif de liberté de beaucoup de pays. Nous le devons parce que si nous laissons brûler notre case commune, nous ne pouvons nous en prendre qu’à nous-mêmes. • Je le dis avec une profonde conviction car, au-delà de nos appartenances politiques, ethniques et religieuses, chaque Guinéen aspire très sincèrement à vivre dans la paix et la concorde dans ce pays qui est le seul au monde dont aucun de nous ne peut être banni. • Chers compatriotes, • Pour transformer la crise actuelle en opportunités porteuses de bonheur pour notre pays, je convie chaque Guinéenne et chaque Guinéen à s’engager dans les cinq chantiers ci-après. • Le Premier chantier porte sur la réconciliation nationale. A cet effet, disons nous que tout propos, tout acte de nature à inciter un citoyen contre un autre, un groupe contre un autre, une ethnie contre une autre ne peut que nuire à chacun d’entre nous et compromettre notre fragile tissu social. • A cet effet, je lance un appel à tous les leaders d’opinion, qu’ils soient leaders politiques, leaders religieux, leaders sociaux, hommes de médias, hommes et femmes, jeunes et vieux, à s’engager résolument dans la voie de l’apaisement, de la pondération et de la modération dans les comportements et les propos. J’instruis les médias publics à s’abstenir désormais de tout propos belliciste de nature à éveiller des attitudes coléreuses chez nos paisibles populations que nous avons l’impérieux devoir de rassembler. • J’invite tous les médiats publics et privés du pays à travailler dans le sens de l’apaisement et du renforcement du tissu social. • J’invite les forces de sécurité, dans l’exercice de leurs fonctions, à s’abstenir de toute vexation, de brutalité et de faire preuve d’amabilité dans leur noble et difficile tâche de protection des populations et de leurs biens. • De manière générale, j’invite tous les services de l’Etat à s’acquitter de leurs obligations à l’égard des populations avec justice, équité, courtoisie et respect. • Des instructions claires seront données à la hiérarchie pour que les comportements qui s’écarteraient de cette ligne de conduite ne soient plus tolérés. • De même, au moment où nos forces de défense et de sécurité amorcent leur salutaire refondation, j’invite les populations à faire preuve de compréhension à leur endroit et à les soutenir. Unis, nous serons forts et nous pouvons relever tous les défis. • Réconcilier les Guinéens, c’est aussi reconnaître les torts et les réparer. C’est pourquoi, l’Etat entreprendra des actions de ce genre à l’endroit des victimes. • Dans les tout prochains jours, le Gouvernement va lancer des campagnes et actions de sensibilisation à travers le pays. Les ONG et autres organisations seront conviées à accompagner et à s’investir dans ces activités de réconciliation. • Guinéennes et Guinéens, • Le deuxième chantier auquel je vous convie est celui de la relance et de la redynamisation du processus de transition. Comme l’a déclaré le 23 décembre dernier, le Général Sékouba KONATE, Ministre de la Défense Nationale au nom de tous les membres du CNDD et de son Président, le Capitaine Moussa Dadis CAMARA, la préoccupation de tous aujourd’hui doit être de concrétiser assez rapidement l’aspiration exprimée par les Guinéens qui est de conduire le pays dans la quiétude et la concorde à des élections libres et démocratiques, qui permettront aux Guinéens de se doter enfin de dirigeants qu’ils se seront librement choisis. • Tout vrai patriote doit être résolu dans cette voie. Aucune attitude démagogique ne doit nous distraire de cette voie. • A ce sujet, il convient de rappeler que, quand bien même les pays et les institutions amis nous apportent leur accompagnement, nous devons faire un usage judicieux de nos capacités internes de sagesse et de bonne volonté. • Le chemin en sera ainsi beaucoup plus aisé car les arguments et surtout les capacités culturelles qui sont les nôtres peuvent permettre d’arriver à bout de tous les extrêmes. • Il est donc temps, grand temps de mettre fin à nos intolérances et nos confrontations inutiles et de nous retrouver pour tracer en commun la nouvelle voie de la transition qui sortira le pays du blocage actuel. • Pour cela, toutes les assurances doivent être données aux différents leaders politiques et autres leaders d’opinion qui ont des inquiétudes pour leur sécurité et leur intégrité pour qu’ils participent en toute quiétude aux débats d’idées que le peuple appelle de tous ses vœux. • Si nous nous engageons tous dans cette voie, en bannissant les rancœurs, les violences et les menaces regrettables, dont certains ont pu être l’objet, je suis sûr que nous pouvons compter à nouveau sur le ralliement populaire mais également sur les soutiens multiples et variés de la communauté internationale Dans ce cadre, le Gouvernement s’engage à entreprendre des actions pour mobiliser l’ensemble des acteurs politiques ainsi que tous nos partenaires en vue de construire une démarche commune pour une transition apaisée, réussie et voulue par tous.. • Guinéennes et Guinéens, • Le troisième chantier important est celui de la restructuration de nos forces de défense et de sécurité. Fort heureusement, après les évènements du 3 décembre, alors que tout un chacun redoutait des actes généralisés d’indiscipline et de vandalisme, notre armée, comme un seul homme, s’est ressaisie pour donner une surprenante leçon de maîtrise et de contrôle de soi. • Cette armée dont le comportement avait creusé un grand fossé entre elle et la population a fait preuve de comportement républicain et depuis, sous la houlette déterminée du Ministre de la Défense, s’est engagée à se bâtir une image de respectabilité. Nous devons tout faire pour soutenir et approfondir cet élan afin de réconcilier l’armée et la population. • Pour cela, le programme déjà entamé doit être amplifié et approfondi. Pour que plus jamais les éléments qui ne font pas honneur à l’uniforme soient extirpés des rangs. • Il est en effet grand temps de faire en sorte que désormais, lorsqu’un citoyen aperçoit un homme en uniforme, au lieu d’être pris de panique ou de nourrir de l’antipathie, il soit plutôt rassuré. La haute hiérarchie militaire a commencé à poser des jalons remarquables. • Le Gouvernement pour sa part s’attellera à créer les conditions matérielles pour que notre vaillante armée panse ses plaies, vive dans des conditions décentes. Des programmes de formation seront mis en place, non seulement pour le renforcement de la discipline mais pour accroître leurs capacités à préserver les droits de l’homme dont la méconnaissance et la violation ont causé tant de torts à notre pays. • C’est notre ambition légitime que chaque Guinéenne et chaque Guinéen soient fiers de sa vaillante armée et de toutes les forces de défense et de sécurité ainsi que de son système judiciaire qui devra regagner en respectabilité. La stabilité et la pérennité des futures institutions en dépendent. • Dans les prochains jours, le Gouvernement réitérera sa demande auprès de ses partenaires en vue de procéder à un diagnostic et préparer un programme cohérent de restructuration de nos forces de défense et de sécurité. • Guinéennes et Guinéens, chers compatriotes, • Pour accompagner ces trois premiers chantiers, nous aurons besoin de mettre en œuvre un quatrième chantier, à savoir que notre administration se dévoue de manière intègre et résolue à sa mission louable qui est de servir l’Etat et non de s’en servir. • Si notre pays est encore mal en point, c’est parce que bien d’autres anomalies persistent toujours. Des cadres peuvent encore sacrifier des intérêts de la nation. • C’est pourquoi, des actions vigoureuses d’assainissement vont être engagées pour instaurer la transparence, restaurer la compétitivité et faciliter la vie aux opérateurs économiques et à tous ceux qui contribuent à l’essor économique et social du pays. • Le favoritisme décourage en effet les citoyens honnêtes et réduit à néant les efforts des plus intrépides. • Par ailleurs, un examen bienveillant des revendications sociales sera accéléré pour que, parallèlement à la lutte contre les fictifs au niveau de la fonction publique, une réponse appropriée soit donnée en fonction des possibilités que l’Etat aura dégagé en consultation avec les acteurs sociaux. • Je m’engage, dans le même esprit, à faire en sorte que tous les dossiers stratégiques de la nation soient examinés de manière scrupuleuse et transparente. • Aucune attitude contraire ne sera tolérée. Ceci est indispensable pour jeter les bases d’une compétitivité du pays et pour ne pas compromettre les potentialités et les ressources du pays lorsque les nouveaux dirigeants prendront les rênes du pays après la transition. • Je veillerai à ce que, malgré les difficultés actuelles, chaque acte posé par le Gouvernement s’inscrive dans l’optique de faciliter le travail au Gouvernement qui va suivre. •

Guinéennes et Guinéens,

 Vous conviendrez avec moi que nonobstant tout ce qui précède nous devons, sans délai, donner des raisons d’espérer et de vivre à notre jeunesse qui est frappée dans sa grande majorité par le chômage. • C’est pourquoi, dans le cadre d’un cinquième chantier, le CNDD et le Gouvernement ont décidé d’être désormais plus souvent à l’écoute des opérateurs économiques et employeurs pour la pérennisation des emplois actuels mais également pour lancer un programme résolu de création d’emplois en faveur des jeunes. • Dans ce cadre, une série de programmes ciblés débouchant sur les emplois rémunérateurs et stables sera lancée bientôt sur toute l’étendu du territoire national. • Ces actions porteront entre autres sur la mise en place des maisons de l’emploi et de plate-forme de services publics dans chaque préfecture, le financement de projets initiés par des jeunes et le lancement de certaines structures créatrices de milliers de postes de travail. • La paix sociale passe par l’octroi de chance à chaque citoyen. Un réservoir de plus en plus grand de jeunes sans espoir est source certaine d’une explosion sociale que le pays doit éviter à tout prix. •

Guinéennes et Guinéens,

A un moment où nous sommes tous conscient que le rêve d’une Guinée prospère, forte et respectée dans le monde peut être à nouveau réalisable, je voudrais inviter tous les amis de la Guinée et la communauté internationale à renouveler leur confiance à ce pays qui ne veut plus être le pays des occasions manquées. • Je demande à tous nos partenaires, non pas de la compassion mais un effort sincère de compréhension pour que le nouveau contexte connaisse une implication sincère de tous les protagonistes pour sortir le pays de la crise actuelle. • Je demande à tous nos compatriotes de s’unir comme un seul homme pour administrer à notre convalescent pays, dans l’unité et l’entente, les soins qui lui permettront de se relever et de marcher résolument vers une sortie de crise devant déboucher, dans les meilleurs délais, sur des élections transparentes incontestables. • Mes chers compatriotes, • Au seuil de cette nouvelle année, j’adresse mes Vœux de prompt rétablissement au Chef de l’Etat, le Capitaine Moussa Dadis CAMARA. • En son nom et au nom du CNDD et du Gouvernement, je remercie tous nos religieux, nos sages, nos ONG féminines et autres ainsi que toutes les bonne volontés qui par leur conseil et leur médiation se sont investis et continus de s’investir pour la réconciliation et la concorde entre les Guinéens.. • Je profite de l’occasion pour renouveler la fraternelle main tendue de la Guinée à tous les pays voisins frères et je les remercie pour leur constante sollicitude à l’endroit de notre peuple. • Je remercie toutes les organisations sous régionales et internationales pour leur accompagnement constant. • Comme je l’ai dit dans une précédente déclaration : • Femmes de Guinée, procréatrices et trait d’union entre les familles et les ethnies de notre pays, Jeunes de Guinée, avenir de la nation, Militaires et autres agents en uniforme, défenseurs de la patrie et protecteurs des citoyens et de leurs biens, Syndicalistes et acteurs de la société civile dont le courage a permis de réveiller notre peuple, Sages et religieux de Guinée, éclaireurs des pensées, Responsables guinéens à tous les niveaux, garants de l’équilibre social, Leaders politiques de Guinée aspirant à diriger ce pays. •

Citoyennes et citoyens,

J’interpelle tout un chacun à refuser de céder à la fatalité et à se donner la main sur le chemin de la justice, de la réconciliation, de la démocratie et du progrès. • Que cette nouvelle année soit pour tous et pour chacun une année de paix, de concorde et de prospérité. • Qu’Allah le Tout Puissant bénisse notre chère Guinée. • Vive la République. • Je vous remercie.

Le premier ministre, chef du gouvernement Kabiné Komara

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×