Guinée/présidentielle: les observateurs de l'UE invitent la CENI à publier "tous les résultats détaillés"

Sans titre 620x336

Les observateurs déployés en Guinée par l'Union européenne (UE) pour la présidentielle du 11 octobre ont invité lundi la commission électorale à publier "tous les résultats détaillés" pour garantir la transparence du scrutin contesté par l'opposition. Samedi soir, la Commission électorale nationale indépendante (Céni) a proclamé les résultats provisoires du scrutin déclarant le président sortant Alpha Condé élu au premier tour avec 57,85 % des suffrages exprimés.

M. Condé devance le chef de l'opposition Cellou Dalein Diallo (31,44 %) les six autres candidats étant totalement distancés avec un taux de participation de plus de 68%. Pour être définitifs, ces résultats doivent être validés par la Cour constitutionnelle.

Dans un communiqué, la Mission d'observation électorale de l'UE (MOE UE) "prend note de l'annonce des résultats provisoires" du scrutin samedi par le président de la Céni, Bakary Fofana. "A ce stade, la MOE UE constate la non-publication, au niveau central par la Céni, de tous les résultats détaillés par bureau de vote après l'achèvement des travaux de totalisation à Conakry", affirme-t-elle. "Or, cette publication constitue une garantie essentielle de transparence pour les acteurs du processus électoral, notamment après les lacunes organisationnelles et logistiques observées le jour du scrutin", souligne-t-elle. Elle "encourage la Céni à publier, dans les plus brefs délais, les résultats détaillés par bureau de vote, afin de permettre aux différents candidats à l'élection présidentielle d'y avoir accès bien avant l'expiration du délai prévu par la Constitution et de voir ainsi pleinement reconnu leur droit à un recours effectif en cas de contestations éventuelles de la régularité des opérations électorales devant la Cour Constitutionnelle".

Par ailleurs, elle "rappelle à tous les acteurs du processus l'importance d'accueillir les résultats provisoires" du scrutin "dans le calme et l'apaisement", et elle "les appelle à utiliser uniquement les voies légales qui s'offrent à eux pour toute contestation".

Les sept rivaux du président sortant ont qualifié l'élection de "mascarade" et refusé d'en reconnaître les résultats avant même leur publication, mettant notamment en cause la commission électorale pour des décisions favorisant, selon eux, M. Condé.

La semaine dernière, le chef de la MOE UE, Frank Engel, avait fustigé "l'impréparation", voire "la désorganisation totale" de la Céni, lui imputant les multiples problèmes constatés le jour du vote, tout en indiquant n'avoir jusqu'alors rien vu qui "entache la validité du scrutin".

Source: AFP

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site