Guinée : Un plan de développement (2011-2015) adopté !

257750.jpg

Les membres du Conseil national de la Transition, (CNT, organe législatif transitoire), ont examiné et adopté mercredi, le plan quinquennal de développement du gouvernement guinéen, qui s'étend sur une période de cinq (2011- 2015), avec un Programme d'Investissement public (PIP) de 57 milliards de francs guinéens soit plus de 7 millions de dollars US.

Ce plan quinquennal de développement, selon le rapporteur de la commission économie et finance du CNT, s'articule autour des grands axes prioritaires du gouvernement, qui sont : la bonne gouvernance, la lutte contre la pauvreté, le développement des infrastructures, l'expansion économique et la reforme des services de défense et de sécurité. Considéré comme un instrument fédérateur des interventions de l'Etat dans le cadre du développement socioéconomique, la concrétisation du plan quinquennal doit se faire avec la répartition du budget global du programme d'investissement public qui accorde 7,83 % du montant au secteur de développement rural, 36% au secteur des mines, industries, tourisme et hôtellerie et 31, 30% au secteur d'infrastructures. Le secteur social sera financé à hauteur de 13,37%, suivis du secteur de l'administration générale à 10, 90%. Dans le document de planification du plan, le PIP compte allouer plus de 23% du financement pour l'année en cours d'évolution (2012), suivis de 25% pour l'année 2013 et 50, 21% pour l'année 2014, dans l'enveloppe globale des 57 milliards de francs guinéens. Une partie de l'enveloppe est déjà utilisée dans le même cadre pour le financement des activités en 2011. Le Premier ministre guinéen Mohamed Saïd Fofana a précisé que c'est la première fois que le gouvernement se dote d'un plan quinquennal de développement socioéconomique, examiné et adopté à l'unanimité par les représentants du peuple guinéen. Il a rappelé que la mise en oeuvre de ce plan quinquennal va accorder une place de choix au développement des "infrastructures et à l'épanouissement des femmes" dans tout le pays, avec une participation active du secteur privé, dans un élan de partenariat public-privé. Depuis mars 2010, le CNT joue le rôle d'Assemblée nationale transitoire, examinant et en adoptant des projets de lois déposées par le gouvernement, dans la logique d'exécution de sa politique nationale de développement et de croissance économique.

© Copyright Afriquinfos

Source: Afriquinfos

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (1)

1. boubacar dialo (site web) 01/06/2012

slt giunée mai vous scke voupouves fer cekét vous nous dije

Ajouter un commentaire

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site