Hausse des prix des denrées en Guinée

Images 1 3

Les fidèles musulmans guinéens sont confrontés à la hausse vertigineuse des prix des denrées notée dans les différents marchés de Conakry en ce début du mois de Ramadan, malgré les promesses du ministère du Commerce consistant à faire de sorte qu’il y ait plutôt une baisse.

Après trois jours du mois de Ramadan, les consommateurs rouspètent en dénonçant la hausse des prix surtout en cette période de grande consommation où les fidèles musulmans observent le jeûne.

Un sac de sucre qui se vendait à 27 000 francs CFA à la veille du Ramadan a grimpé jusqu'à 28 500 francs CFA là où un bidon d'huile d'arachide est passé de 18 500 francs CFA à 19 000 CFA.

Le sac de riz importé qui s'achetait à 22 000 francs CFA est aujourd'hui vendu à 23 000 francs CFA, alors que le sac de pomme de terre, qui se négociait à 18 000 CFA est passé à 21 000 CFA.

Le kilogramme de viande a également augmenté et il est vendu à 3 200 francs CFA.

Pourtant, à la veille du Ramadan, le ministre du Commerce, Marc Yombouno, s'était réuni avec les opérateurs économiques et autres gros importateurs de la place. Au terme de la rencontre, tous les gros opérateurs économiques ont promis de revoir à la baisse les prix des denrées.

Source: APA

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×