Hommes ou Kleenex...

Ce qui est criard dans notre pays en ce moment du " changement " ce ne sont pas le manque d'électricité, la famine ( oui , Mrs certains de nos compatriotes, ont à peine un repas par jour ), l'absence du dialogue social mais le manque de dignité d'un certain nombres de Guinées.

On ne sait plus " Qui est Qui ".

A lecture de cette rafale journalière de décrets on s'aperçoit du nomadisme politique de certains compatriotes qui ne sont en effet" partout et nulle part " sur l'échiquier politique guinéen. Il suffit d'un poste pour qu'ils changent de vestes. Opposants ou Ministres sous Lansana Conté, on retrouve les mêmes dans le nouveau régime, Ministres, Conseillers...patati et patata...

Je me souviens de certains qui étaient gênés de me serrer la main sous Lansana Conté ( eh..oui je portais l'étoile jaune à cette époque où l'on disait...attention c'est l'ami du diable...).

Aujourd’hui les mêmes occupent des postes importants ou rampent pour les obtenir. Un chien sera demain à la Magistrature Suprême ( Tout peut arriver dans ce pays, n'en doutez pas), il se trouvera des guinéens qui vous diront qu'ils ont un lien de parenté avec l'heureux élu sans se poser la question de savoir si ledit chien a un pedigree ou s'il a été adopté à la SPA ( Société protectrice des Animaux ). L'indignité est à son comble dans le pays de nos ancêtres. Personne pour dire " Non merci, je ne peux accepter tel poste pour le simple motif que je ne partage pas votre façon de diriger le pays". Que nenni. On fait tout ( sacrifices aux 4 coins de Conakry, fétichisme, maraboutage , visites aux parents du chef, délations etc...etc..) pour être "nommé " quelque part de préférence à un poste " juteux". C'est incroyable que ce terme " juteux " plaise à nos compatriotes. Définition juteux = un poste où l'on peut voler à satiété.

A la mort du chef, on plie bagages vers un autre et rebelote.

Depuis 1958 , les valeurs morales ont déserté notre pays...Avez-vous remarqué qu' au temps COLONIAL, beaucoup de nos compatriotes ont construit des " concessions " à Conakry et ailleurs sans voler mais qu'aujourd’hui des villas dignes de Saint Tropez ou de Cannes poussent à Conakry alors que les proprios ne gagnent pas 500 € par mois. Pendant ce temps nos enfants révisent ou étudient leurs leçons sous les lampadaires de l'aéroport de Gbessia et nos frères crèvent par manque de soins dans nos mouroirs appelés hôpitaux sans compter les ravages de la puissance de l' ARGENT sur la moralité de nos filles ou de nos sœurs de nos Imams et autres pseudo-sages.

L'irrespect de nos valeurs d'antan trouvent sa source aussi par l'introduction par le premier régime de ce mot " CAMARADE". Un bien joli mot de la langue de Molière. Camarade de classe , d'école, d'aventure, d'armée. Mais dès qu'il fut employé sous nos cieux en lieu et place de Monsieur ou Madame par des expressions Camarade Président , Camarade Ministres ou Camarades PAPA ou MAMAN. Voyez le résultat. Même sur le net , plus de véritables discussions , d'arguments mais on se balance des noms d'oiseaux. Plus de respect pour l'autre, donc de soi, des biens ou deniers publics. C'est pour l'état !!!. l'état c'est donc MOI. Seul compte mon intérêt , celui de ma famille, de ma tribu. Les autres peuvent crever. Avec une telle mentalité, ils vont à la Mecque, à la Mosquée ( ils en construisent même ), à l'Eglise et se disent ......J'ai la BARAKA......

Que DIEU nous Bénisse!

Mohamed Sampil

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×