Rencontre Alpha, Cellou, Sidya .., ou le Triangle des Bermudes ?

Celui qui s’y aventure disparaît dans la honte, l’opprobre. A moins que..A moins que ?

Le retour préalable, sécurisé, sans condition, de Bah Oury.

Le reste, la CENI, les élus limogés, les condamnés, à commencer par Soropogui, et autres illégalement détenus et condamnés politiques, "l'abattage" des pitbulls dont RESCO, le plus visible et singulièrement nombreux dans sa masse et ses gestes rabiques, tous les points revendiqués par le Collectif et l’ADP, feront l’objet de ce fameux dialogue.

(1) La réconciliation nationale et le dialogue, puisqu’il faut reprendre ces incantations qui n’auraient pas lieu d’être si les institutions fonctionnaient normalement au lieu de ce tamtam monotone où l’on n’entend qu’un seul discours pour assoir le règne d’un monarque démocratiquement élu, quitte à tout interdire, à laisser des milices privées venir en renfort du bras armé de l’Etat dont la sanglante ubiquité ressemble de plus en plus à l’irruption des escadrons de la mort échappées de Yopougon et Abobo en Côté d’Ivoire, je dis que la réconciliation nationale, si ce qui précède est solennellement mis sur la table présidentielle, nous sera donnée de surcroit.

Elections libres, transparentes et crédibles, mettant fin à une transition de 53 ans de dérives mortelles, devenues ethniquement configurées, d’une misère populaire soumise à une multiplication exponentielle depuis l’avènement du « changement » (« manguè nènè, khamè nènè », dit le populo de Kaloum), l’avènement de l’Etat de droit est à la condition que ces leaders voient plus loin que cette échéance qui n’est pas une fin en soi où chacun a hâte de compter le nombre de ses députés à la future assemblée nationale.

Unie comme un seul coup de poing ferme sur la table présidentielle, leur voix sur un seul mode vaudra mieux que des millions de voix dispersées par un compteur truqué, emballé dans un dialogue de sourds-muets, aveuglés, tel par un perchoir, tel autre par l’illusion de trôner au-dessus d’une majorité facile à disperser par les bombes, les sacs de riz et les tirs de barrage des médias publics qui vocifèrent tranquillement :

On peut tromper une partie du peuple tout le temps, tout le peuple une partie du temps et.. tout le peuple tout le temps !

Tant que ce dernier sera conduit par des têtes de mules, aux masques d’autruches ayant oublié et livré leurs « matos »(2) aux tempêtes de sable, jusqu’a ce que la Guinée gorgée de ses scandales, soit définitivement évacuée par « les eaux glacées des petits calculs égoïstes de l’histoire ». (3) Alors le vent de la honte nous reviendra comme un Tsunami, pour nous faire disparaître dans le tourbillon de cette Odyssée de l’impasse guinéenne. Et plus rien ne nous sortira de ce Triangle des Bermudes qui ressemble à l’impossible quadrature du cercle.

Wa Salam,

 

El Hajj Saïdou Nour Bokoum

Notes (1) Ces deux collectifs n’ont-ils pas déjà posé des préalables à M. Alassane Condé ? Auraient-ils depuis, reçu en catimini, une réponse favorable du Chef de l’Etat ? Sinon, pourquoi répondre à cette CONVOCATION ?

(2) Cette expression ivoirienne réservée aux « awlabas », Venus hottentotes, élues miss, à cause de leur côté pile.. Se dit ministère en Guinée, pourquoi pas, puisque nos jeunes chairs à canon de notre Bande de Gaza (Hamdallaye-Cosa-Bambéto..), ont fini par assimiler nos pandores et troufions à des « tanties »

3) V.I.O. Lénine

 

Addenda : la marche des avocats vient dêtre interdite, dixit Resco..

El Hajj Saïdou Nour Bokoum

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site