Il faut chasser Alpha Condé !

Au nom des martyrs de Janvier et février 2007, du 28 Septembre 2009..

Si Alpha Condé refuse de promulguer la loi votée par le CNT, que les recours introduits, et que les moyens légaux à mettre en ouvre d’urgence échouent, il faudra chasser Alpha Condé de ce palais de la honte, le faire juger pour tous les crimes dont il se sera rendu coupable en maintenant aux plus hautes fonctions de l’Etat, les grands criminels déjà identifiés par les institutions des droits de l’homme, et par l’ensemble de la communauté internationale.

Si les leaders politiques n’initient pas dans l'unité, les actions conséquentes et concrètes pour mobiliser, et encadrer les masses guinéennes tant de fois violées, spoliées matériellement et moralement par une bande de 200 salopards depuis bientôt 53 ans et qu’Alpha Condé continue à maintenir, tout en en faisant un système verrouillé par la plus honteuse stratégie ethno-philistine qui mobilise les fonds et les médias publics, eh bien que l’opprobre de l’histoire salisse la mémoire de cette « opposition » pour le siècle des siècles, et que le peuple debout, les chasse avec la même détermination, dans la honte qui les emportera avec Alpha Condé dans le Guantanamo de ceux qui ont trahi leurs peuples.

Wa Salam,

El Hajj Saïdou Nour Bokoum

Lire ci-dessous la moins mauvaise CENI mise en place par cette loi.

Titre I: DISPOSITIONS GENERALES

Article 1: la présente loi détermine la composition, l'organisation, les attributions et le fonctionnement de la commission électorale nationale indépendante "CENI", conformément aux articles 2, 132 et 133 de la Constitution.

Article 3: En référence aux articles 2 alinéas 5 de la Constitution et 2 du code électoral, les consultations politiques et référendaires sont organisées et supervisées par la commission électorale nationale indépendante (CENI).

La CENI est dotée de la personnalité juridique, du statut d'organisme de droit public et de l'autonomie financière.

Article 5: Tout membre de la CENI doit être:

- de nationalité guinéenne
- jouir de ses droits civiques et politiques
- être majeur et en bonne santé
- être reconnu pour sa probité, sa compétence et son impartialité
- être titulaire du Bac + 4
- n'avoir pas été membre d'une CENI
- être âgé au moins de 35 ans.

Article 6: les membres de la CENI ont un mandat de 7 ans, non renouvelable.

Article 7: la fonction de membre de la CENI est incompatible avec l'exercice de toute activité publique ou privée.

Article 8: la commission électorale nationale indépendante comprend onze (11) membres, désignés par les institutions suivantes:

- deux (2) cadres désignés par les organisations de presse
- deux (2) cadres désignés par les enseignants-chercheurs des institutions d'Enseignement supérieur
- deux (2) cadres désignés par les syndicats
- deux (2) cadres désignés par les organisations représentatives de la société civile
- deux (2) cadres désignés par les organisations de défense des droits humains
- un (1) cadre désigné par l'ordre des avocats.

Les institutions ayant deux (2) représentants doivent désigner au moins une femme.

Article 11: après désignation, la liste des membres de la CENI est validée par une commission parlementaire de 15 membres, présidée par le Président de l'Assemblée Nationale dont la composition reflète le pluralisme politique.

(Après cela)

Article 12: un décret du Président de la République confirme la validation des onze (11) membres de la Ceni.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×