Interdiction par 3 maires de Conakry de la manifestation pacifique de l'opposition prévue le lundi 18 février 2013

stories-2012-septembre-demo-20-09-12-en-route-pour-la-tannerie-2nsp-243.jpg

Les maires des communes de Matoto, Kaloum et de Matam ont, dans une lettre conjointe lue, ce vendredi soir, sur les ondes des média d’Etat, décidé de commun accord, d'opposer un refus à la requête de l'opposition, relative à l'organisation prévue le lundi 18 février 2013, d'une manifestation pacifique dans les rues de la capitale, arguant non seulement que ni la procédure, ni le délai, n'ont été respectés par les organisateurs, mais aussi et surtout, que la date retenue coincide avec le septième jour de la disparition des soldats dans le crach d'avion survenu à Monrovia et aussi au cinquième jour du carême chrétien, période de pénitence, qui selon ces maires, doit être observée dans la quiétude.

Contenu de la lettre-réponse:

 

Objet : Interdiction de marche

M. les leaders de l’ADP, collectif et CDR,

Messieurs, nous avons l’honneur d’accuser réception de votre lettre d’information relative à l’organisation le lundi 18 février 2013, de 8 heures à 17 heures d’une marche pacifique pour réclamer, exiger plus de transparence autour du processus électoral. En effet, le 18 février 2013, jour prévu pour ladite marche, coïncide avec le septième jour de la disparition de nos braves soldats et aussi au cinquième jour du carême chrétien. Cette période de pénitence doit être observée dans la quiétude, la solidarité nationale et le respect de la pratique religieuse par les communautés.

En plus, le délai de trois jours francs indiqués par l’article 107 du code pénal n’a pas été respecté par les organisateurs qui ont déposé leur déclaration le 14 février 2013. Il convient de rappeler que les précédentes marches ont engendré des blessés graves et des dégâts matériels importants suivies d’affrontements violents entre commerçants malgré la réquisition faite par le gouverneur pour sécuriser les marches.

Pour ces motifs, la marche, prévue par les partis politiques de l’ADP, collectif et CDR le lundi 18 février 2013, est interdite. Veuillez recevoir messieurs, l’assurance de notre franche collaboration.


Synthèse: BAYO Abidine

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×