Kassory Fofana Pdt du GPT invité du Cercle de Réflexion et d'Action de la jeunesse guinéenne

269232-562388850460911-1111847867-n-200-200.jpg

"Le deuxième tour s'est décidé sur un fond de choix communautariste. Nous avons obéi aux directives de la coordination de la basse Guinée. Si c'est à refaire, nous ne le ferons certainement pas".

Amy Barry : Bonsoir monsieur Kassory Fofana, merci d'avoir accepté notre invitation sur le forum de la jeunesse guinéenne. Pouvez-vous vous présenter à nous ?

Kassory Fofana : Bonsoir Madame Amy et les membres du forum. Je suis heureux de prendre part a ce forum de la jeunesse Guineenne. Je suis Ibrahima Kassory Fofana, ancien ministre diplome de l'universite de conakry du CEFEB de Paris et de AU Washington. Actuellement CEO du cabinet de consultation IF Globa incorpore aq Maryland USAl et president du parti Guinee Pour Tous (GPT)

Safa Tounkara : Kassory Fofana merci pour ce petit temps avec nous. Quelle lecture faites vous de la situation sociopolitique en guinée ?

Kassory Fofana : La situation sociopolitique est tendue. Elle se caractérise par l'absence de consensus politique minimum avec ces conséquences sur la déchirure du tissu social. Elle se caractérise aussi par la dégradation des conditions de vie des populations, et la détérioration de l'environnement des affaires dans le pays; où toutes les compagnies en place sont en train de fermer boutique ou de geler leurs activités.

Safa Tounkara : Merci pour cette réponse. Serait-il donc judicieux d'admettre que le Président Alpha Condé a échoué dans sa politique ? Et par manque de volonté et de dialogue sincère, la pauvre population est prise en otage ?

Kassory Fofana : Safa Tounkara, affirmatif ! Le bon sens aurait suggéré que la date soit consensuelle et décidée à l'issue du dialogue. Pas l'inverse qui donne la preuve de la volonté manifeste du pouvoir d'organiser un hold-up électoral.

Kbarrie Barrie : Bonsoir monsieur Kassory Fofana, je voudrais savoir, après le décret du président Alpha Condé, convoquant les élections législatives, le 30 juin,  quelle suite donnée à vos manifestations réprimées ?

Amy Barry : Safa Tounkara et Kbarrie Barrie, êtes-vous satisfaits ?

Kbarrie Barrie : Je voulais juste savoir qu’après le constat, la suite des actions de l’opposition ?

Kassory Fofana : Bonsoir Kbarrie Barrie. Malgré la répression des manifestations; l'opposition républicaine n'a pas d'autre choix que de persévérer dans son combat pour la démocratie. Nous n'accepterons pas le 30 juin, ni aucune autre date si les conditions de transparence recherchée, ne sont pas mises en place a l'issue d'un vrai dialogue sur les élections législatives.

Pas d'alternative aux manifestations, dont les prochaines sont programmées pour le 24 avril 2013.

Mohamed Sadibou Camara : Bonjour monsieur Kassory Fofana; le nom de votre parti est Guinée pour tous. Est-il représenté partout en Guinée ?

Kassory Fofana : Bonsoir Mohamed Sadibou Camara. Nous sommes l'un des rares partis dans le paysage politique qui peut affirmer sans courir le risque d'être démenti, que ces représentations couvrent l'ensemble du territoire guinéen. Cela dit, nous nous attelons à présent à embrasser le reste du monde, partout ou nos concitoyens se trouvent.

Amy Barry : Mohamed Sadibou Camara, es-tu satisfait ?

Mohamed Sadibou Camara : Pas du tout Amy. Plus de détails. La Guinée Pour Tous est-elle représentée à Yomou, Siguiri par exemple. Où pouvons-nous vérifier cela ?

Amy Barry : Attends Mohamed Sadibou Camara, qu'il réponde à Mamadou Aliou Goubhoye Diallo

Kassory Fofana :Mohamed Sadibou Camara, les résultats des prochaines législatives détermineront le poids des différents partis et leaders dans le paysage politique.

Mamadou Aliou Goubhoye Diallo : Bonsoir Mr Kassory Fofana, bienvenue dans cet espace virtuel. 1-Que répondez-vous à des personnes comme moi, qui disent que vous êtes responsables de l’inflation monétaire guinéen, pendant que vous étiez ministre de l’économie (les nouveaux billets de ce temps)? 2-Quelle stratégie avez-vous prise pour faire face un jour à une vraie justice en guinéenne concernant votre gestion au sein de l’administration du régime Lansana Conté ? 3-Aujourd’hui vous êtes président d’un parti politique, que présentez-vous aux guinéens, que les autres partis ne peuvent pas leur offrir ?

Ibrahim Diallo : Mon frère Aliou, avant que mon Président ne vous réponde, je vais vous donner un avant goût, qui dit ceci : En Guinée, seulement les médiocres font la pluie et le beau temps, et ceux qui ont apporté quelque chose à la nation sont réduits à néant.

Mamadou Aliou Goubhoye Diallo : Merci mon frère Ibrahim Diallo, pour la 3ième question vous serez très utile car cela concerne votre parti, mais pour les deux premières; je préfère les réponses de monsieur Kassory Fofana, car c’est personnel.

Ibrahim Diallo : Bien pris, mon cher Aliou

Kassory Fofana : Bonsoir Mamadou Aliou Goubhoye Diallo.  Je vous renvoie aux publications du fonds monétaires et de la banque mondiale ou les statistiques macroéconomiques sont fournies d'année en année. J'ai quitté les affaires fin 99, avec une inflation à moins de 3%, un niveau des réserves d'échanges de près de 4 mois d'importation, et un niveau de déficit budgétaire tout aussi soutenable. En fait, j'ai quitté la Guinée en programme économique avec les institutions de Bretton Woods.  Au forum des intellectuels comme le vôtre; cela est suffisant pour comprendre qu'un pays ne peut pas être en programme avec les institutions de Washington, si il est mal géré.

Amy Barry : Mamadou Aliou Goubhoye Diallo, tes réponses commencent à être répondues, es-tu satisfait ?

Mamadou Aliou Goubhoye Diallo : Amy Barry oui, la 1ière question est répondue; il a noté; donc on attend les deux autres.

Amy Barry : Keita Oumar

Keita Oumar : Bonsoir docteur Kassory Fofana; merci pour cette disponibilité; je commencerais tout d’abord par vous demander pourquoi au 2ème tour, vous avez préféré soutenir l’alliance RPG arc-en-ciel au lieu de l’alliance Cellou Dalein Diallo ?  Si c’est à refaire, soutiendrez-vous à nouveau l’alliance RPG arc-en-ciel ? Si oui pourquoi, si non pourquoi ?

Ma 2ème question; ces derniers temps, on assiste à une ascension fulgurante de votre parti GPT; certains qui démissionnent des autres partis pour vous rejoindre, cela peut se comprendre que le GPT a un meilleur programme politique ? Ou bien c’est le leader docteur Kassory, qui est une personnalité à qui on a plus confiance ?

Cela me permettra de poser ma 3ème question de savoir qui est docteur Kassory Fofana et pourquoi dois-je voter pour lui ? Car on ma dit que docteur Fofana est comme monieur Cellou Dalein Diallo, c’est-à-dire ceux qui ont mis ce pays à genou pendant le règne du général Lansana Conté.

Kassory Fofana : Kéita Oumar bonjour, le deuxième tour s'est décidé sur un fond de choix communautariste. Nous avons obéi aux directives de la coordination de la basse Guinée. Si c'est à refaire, nous ne le ferons certainement pas. Etant donné l'échec patent du régime sur tous les fronts politique, économique et social, y compris le respect élémentaire des droits de l'homme. 

Quant a l'adhésion massive de nos concitoyens au parti, elle est le résultat à la fois de la qualité du projet de société et du track record du président du parti, quand j'étais aux affaires.

Les rumeurs par rapport à mon passage aux affaires ne tranchent pas avec la réalité des statistiques sur l'évolution économique du pays à mon temps. Elles ne tranchent pas avec l'appréciation de l'administration guinéenne, du secteur privé guinéen et de nos partenaires au développement pendant ma tenure.

Ma gestion est irréprochable malgré les rumeurs et cette affirmation est consistante avec la pertinence des chiffres, et le témoignage tout aussi vérifiable de nos partenaires au développement. Dois-je rappeler, que je n'ai jamais été interpellé sur les différents scandales financiers qui ont secoué le pays. Devrais-je aussi rappeler que je suis le seul ministre des gouvernements successifs, qui a dans son track record engage la lutte contre la corruption en Guinee, avec de vrais résultats: condamnations et radiations de la fonction publique d'une centaine de haut fonctionnaires, poursuite judiciaire des sociétés indélicates, y compris des multinationales opérant en Guinée à cette époque.

Ma proposition est contenue dans le projet de société, que j'ai présentée au peuple de Guinee lors des élections présidentielles. Ce projet jugé par tous les observateurs comme étant le meilleur sur la place, fixe les contours d'une Guinee nouvelle basée sur des reformes institutionnelles, politiques, économiques, et sectorielles qui jettent les bases pour une véritable nation guinéenne et du développement économique. Je vous pris de consulter ce projet dans sa version anglaise ou française sur le site du parti. (www.guineepourtous.org)

Hussle Mine :Votre site a été hacké, monsieur Kassory Fofana...

Amy Barry :Hussle Mine, il vient de le constater; thank’s for notice....

Keita Oumar : Si docteur Kassory Fofana est élu président de la république, quels seront vos priorités ?

Kassory Fofana : Keita Oumar, ma première priorité serait de mettre les guinéens ensemble en créant les bases véritables pour l'unité nationale.  Ma deuxième priorité serait l'éducation, secteur auquel je consacrerai annuellement 40% du budget national contre 15 % aujourd'hui, pour préparer l'insertion de la jeunesse guinéenne à l'économie mondiale.

Troisièmement, les reformes économiques y compris monétaires notamment l'adhésion à L'UEMOA avec l'adoption du CFA. Cela va accélérer l'intégration économique de la Guinée à la région ouest africaine et en accélérer la croissance économique.

Keita Oumar : Le régime d’Alpha Condé est pire que ceux qui l’ont précédé. Il est en train de nous faire regretter Lansana Conté. C’est la seule chose qu´il a réussi à faire, déclare THIERNO MONENEMBO; que pensez-vous de cette idée docteur Kassory Fofana ?

Kassory Fofana : Merci monsieur Ibrahim Diallo pour la pertinence de vos commentaires. C'est vrai que l'ethno stratégie a été l'outil principal dans l'élection présidentielle de 2010. A ce titre, toute la classe politique guinéenne a une part de responsabilité sur les conséquences actuelles de cette stratégie. Cela dit, il est essentiel que nous ayons conscience aujourd'hui de la déchirure du tissu social, pour travailler ensemble à recoller les morceaux. L'ethnocentrisme est improductif par essence et dangereux dans sa finalité. 

Quant à ceux qui prétendent que je roule pour la mouvance, qu'ils ouvrent les yeux pour voir les actions déstabilisatrices de celle-ci a mon endroit, y compris son obstination à m'impliquer dans des faux dossiers de corruption. 

Non j'ai tourné la page, je suis de l'opposition républicaine. Non pas parce que je n'ai pas eu de monsieur Alpha Conde ce que je voulais, mais à cause des divergences politiques profondes sur son approche basée sur la fusion des partis au seins du RPG. Je désapprouve cette approche qui est de nature à récréer en Guinée, le fameux système de parti-Etat dont les guinéens ont un souvenir plutôt douloureux. Au contraire il m'a bien propose des positions au gouvernement, mais nous ne nous sommes pas entendus.

Mohamed Sadibou Camara : L'opposition a besoin de votre Moriah natal. Pouvez-vous la rassurer de sa victoire malgré la présence de votre frère Said Fofana au sein de la mouvance ?

Kassory Fofana : Mohamed Sadibou Camara, en fait l'opposition a besoin non seulement du Moriah, mais de toute la Guinee, pour mettre en échec le système dictatorial du RPG arc-en-ciel. Il est de ma responsabilité, étant natif de Moriah, de garantir la victoire de l'opposition dans cette région.

Mohamed Sadibou Camara : Pourquoi ne faites-vous pas un show à Moriah pour nous donner une idée de votre maitrise de la chose ?

Kassory Fofana : Mohamed Sadibou Camara, ah ah ah ah informez-vous que tous mes passages à Moriah, ainsi que dans toutes les autres villes de la basse Guinée et ailleurs ont l’allure de show.

Amy Barry : Abidine Bayo, peux-tu poster tes questions ?

Abidine Bayo : Monsieur Fofana, que répondez-vous à ceux qui prétendent que les "petits partis" comme le vôtre, en raison des résultats du premier tour de l'élection présidentielle de 2010, n'ont aucun intérêt à ce que les élections législatives aient en ce moment lieu, car ils ont peu de chance d'obtenir des sièges de députés à la future assemblée nationale, si ce n'est dans des alliances hétéroclites circonstancielles ?

Kassory Fofana : Abidine Bayo bonsoir. La configuration politique du pays a changé. Les petits partis d'hier ont gagné du muscle. Au contraire, ces petits partis sont désireux d'aller aux élections pour confirmer leur poids dans le paysage politique, à travers le nombre de sièges à l'assemblée nationale.

Amy Barry : Hussle Mine, pouvez-vous préparer vos questions....

Hussle Mine : Bonsoir Tonton, monsieur, Mackhtar Diop a exhorté les acteurs économiques à traduire la croissance remarquable que le continent a connue en emplois réels. La Guinée n'étant pas en marge de cette croissance, dites-nous comment vous procéderiez si vous étiez aux affaires ? Quelle place occupe la cyber-sécurité dans vos priorités puisque les NTICs  sont incontournables pour le développement du continent ?

Kassory Fofana : Hussle Mine bonsoir. Votre première question est répondue dans ma réponse à Keita Oumar. En clair, pour que la Guinée soit au rendez vous de la croissance mondiale, nous devons investir prioritairement dans l'éducation, notamment l'enseignement professionnel, les nouvelles technologies, et entreprendre des reformes économiques hardies pour accélérer notre intégration à l'économie mondiale.

Les NTIC seront une priorité absolue compte tenu de leur importance dans le monde contemporain. Dans mon programme d'investissement dans l'éducation, ce sous secteur fera l'objet d'une attention particulière compte tenu du grand retard que la Guinée connait.

Mohamed Sadibou Camara : Monsieur Ibrahima Kassory Fofana, je parle de Moriah, vous, vous ajoutez la Basse Côte. Voulez-vous dire que vous êtes imbattable dans cette région aussi, malgré que vous n'êtes pas le seul leader de cette région ?

Amy Barry : Kbarrie Barrie, préparez vos dernières questions pour clore le débat, car le Président de la GPT monsieur. Kassory Fofana a d'autres programmes après ce débat.

Kbarrie Barrie : Monsieur le ministre, une rumeur laissait entendre que vous avez rencontré le professeur Alpha Condé, à la suite de sa rencontre avec les autres leaders politiques; et qu’il vous aurait proposé la primature, un mot sur cette rencontre.

Kassory Fofana : Kbarrie Barrie, non, ce n’est pas vrai. Je n'ai pas rencontré le président Alpha Condé à mon départ de Conakry. En fait J'ai quitté Conakry le même jour qu'il y est arrivé d'une mission de l'étranger.

Kbarrie Barrie : Monsieur Bah Oury, vice-président de l'UFDG pense que certains leaders sont dans l'opposition parce qu'ils n'ont pas eu de place dans le gouvernement du président Alpha Condé.

Kassory Fofana : Je ne suis pas de ces leaders du tout. L'opportunité m'a bien été offerte par monsieur Alpha d'entrer au gouvernement.

Amy Barry : Kbarrie Barrie, as-tu une dernière question ?

Kbarrie Barrie : Oui toujours sur cette question, est-ce que comme dit monsieur Bah oury, certains sont là parce qu'ils ne peuvent pas faire autrement ?

Kassory Fofana : Kbarrie Barrie, je me sens pas concerné par ce commentaire de monsieur Bah Oury, à qui vous devriez vous adresser pour clarification.

Mohamed Sadibou Camara : Félicitation à monsieur Fofana et surtout très content d'avoir ignoré ma dernière question. Les gens ont vraiment pris conscience. Plus de guerre de leadership. Bon boulot Amy!

Amy Barry : Mohamed Sadibou Camara, il y a certains membres qui veulent aussi poser des questions et monsieur Kassory Fofana nous reviendra une autre fois

Amy Barry : Je remercie cordialement monsieur Kassory Fofana pour nous avoir accordé suffisamment, de temps pour répondre aux questions essentielles de la jeunesse guinéenne assoiffée de réponses, malgré votre calendrier très charge.

Et un grand merci à tous les membres du forum. Ce n'est que partie remise. Il nous reviendra un de ces quatre Inch'Allah.

Amy Barry : Je remercie particulièrement nos frères Ibrahim Diallo, directeur de protocole du GPT et Salif Justice Bangoura, secrétaire général de GPT-USA, qui nous ont permis de contacter monsieur Kassory Fofana.

Mamadou Aliou Goubhoye Diallo : Nous voulons tous les leaders politiques sur ce plateau; nous allons leur montrer que nous les suivons de près, et qu'une seule voix gagnée ici est comme un Kg d'or, car nous nous focalisons sur les actes et non les appartenances politiques ou ethniques. Je remercie Amy Barry de son courage, et tous les autres membres et invités qui ne font que faire du bon boulot. Avec l'union malgré nos opinions divergentes, la grâce de Dieu nous portera secours. Vive la Guinée juste, dans la paix et le développement.

Amy Barry : Merci Ibrahim Barry et Mamadou Aliou Goubhoye Diallo; c’est grâce à vous, les membres du forum

Kassory Fofana : Merci à Amy Barry pour m'avoir donné l'occasion de m'exprimer dans ce forum. Grand merci à tous les intervenants pour leurs contributions respectives. Ce genre d'échange et d'interaction entre guinéens, notamment la classe intellectuelle est utile pour engager notre pays dans le cycle vertueux du dialogue, et de la tolérance afin de structurer les fondations d'une véritable nation guinéenne.

Amy Barry : Merci monsieur Kassory Fofana, je suis très contente de vous avoir eu.

Source: guineeinformation

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site