Rencontre avec les acteurs politiques sur DSP: Le porte-parole du gouvernement Albert Damantang Camara était l'invité du jour

photo-6.jpg

Pour son deuxième passage, Mr Camara Damantang Albert, Ministre de l’Emploi, de l’enseignement Technique et de la Formation Professionnelle, aussi porte-parole du gouvernement, a été ce 21 avril 2013, l’invité du DEBAT SANS PASSION sur facebook. Une rencontre qui a permis de débattre de la situation politique et socio-économique du pays avec les membres du forum, dans le désormais traditionnel rendez-vous dominical sur la plateforme, intitulé « RENCONTRE AVEC LES ACTEURS POLITIQUES ».

Modérateur DSP  Bonsoir Mr le ministre! Permettez-moi avant tout de vous remercier au nom de l'ensemble des membres du groupe " le Débat Sans Passion " de revenir sur cette plateforme échanger avec nous!

Damantang Albert Cmara Merci de me recevoir sur DSP

Modérateur DSP L'honneur est le nôtre de vous recevoir

Je lance le bal avec cette question relative à vos occupations en tant que porte-parole du gouvernement. Que pensez-vous du blocage actuel au pays et quelles sont les raisons qui ont poussé le gouvernement a unilatéralement fixer une date pour les législatives au milieu de la reprise de dialogue avec l’opposition?

Damantang Albert Cmara Le blocage actuel est le dernier épisode des conséquences du climat de méfiance qui règne dans notre pays depuis plusieurs mois (années). Le décret a été pris tout simplement parce nous sommes prêts techniquement et administrativement à aller aux élections. Il reste à nous entendre "politiquement".  Mais vu le caractère très aléatoire d'une telle entente, comprenez que le PR n'en fasse pas La condition indispensable aux élections.

Modérateur DSP Merci de votre réponse. Dans ce cas, ne pensez-vous pas que le pouvoir ne demandait pas ainsi un vrai dialogue si l'une des questions cruciales pour l'autre camp a été éludée, et en quelque sorte imposée?

Damantang Albert Cmara Il y'avait une vraie volonté de dialogue. Pendant 5 semaines le PM lui-même a présidé toutes nos rencontres avec les représentants de l'opposition. Mais les préalables se multipliant et l'impossibilité d'obtenir de nos interlocuteurs d'aller au fond du débat n'a pas permis d'aborder les véritables questions. Toujours est-il que le dialogue reste ouvert et pour toutes les questions. Ce que nous recherchons ce sont des arguments techniques, démontrables et incontestables

Bouna Bouns Ma question est relative à l'actualité. L'opposition guinéenne a entrepris une série de manifestations pour mettre la pression sur le gouvernement. Comme vous le savez, ces manifestations sont émaillées d'incidents regrettables. Que pouvez-vous faire pour qu'à l'avenir les manifestations se passent sans dérapages graves ?

Damantang Albert Cmara Vaste programme 88 cela concerne tout le monde. Nous entrons dans une nouvelle ère démocratique et comme toute chose elle s'apprend. Beaucoup d'efforts ont été faits pour la formation de nos Forces de l'ordre et nous continuons. Il faut également sensibiliser les populations. Cependant je reste convaincu que les violences actuelles sont les résurgences des discours violents de la Présidentielle (de tous les camps). Si nous arrivons tous à bannir la violence de nos discours, elle quittera la rue aussi.

Ibraahim Sow En votre qualité de ministre de l’enseignement technique, vous avez dit que notre pays a besoin de 52000 emplois directs dans le secteur minier et autres emplois indirects. Mais, le constat que l'on fait dans le secteur de l'emploi est alarmant avec le départ de BHP Biliton, la fermeture de l'usine de Fria et une réduction de 600 millions de l'investissement de Rio Tinto. Aujourd'hui, notre pays occupe le triste record de demandes d'asiles dans les pays occidentaux et cela est dû à la situation qui prévaut dans le pays. Comment expliquez-vous que depuis l'arrivée de Mr alpha condé à la tête de l'Etat qu'on ait toujours pas organisé un concours général pour renouveler l'ensemble des agents de l'Etat et permettre ainsi à ces milliers de nouveaux diplômés d'avoir un job ?

Damantang Albert Cmara Nous savons tous que les demandes d’asile ne correspondent pas à la réalité politique de notre pays. Cela a d’ailleurs été clairement évalué par une mission européenne en Guinée ce mois-ci. Donc laissons nos compatriotes se « débrouiller » avec les services d’immigration européens et n’ouvrons pas un débat qui les desservirait de toute manière.

Ibraahim Sow alors où comptez-vous trouver les 52000 emplois promis aux jeunes guinéens ? Et ma dernière question est qu'est ce qui explique l'échec de l'ensemble des priorités du gouvernement à savoir la politique agricole, l'électricité pour tous et la lutte contre l'insécurité ? Avez-vous une carte de membre du RPG

Damantang Albert Cmara S ‘agissant des fermetures d'usine : premièrement Fria n'a pas fermé, elle a suspendu ses activités et nous faisons pression sur les Russes pour le redémarrage. B HP Billiton a fermé pour des raisons stratégiques et cela concerne plusieurs de ses filiales et pas seulement la Guinée. En tout état de cause, nous faisons le nécessaire pour que la Guinée ait des conventions dans tous les domaines qui profitent au peuple du Guinée et les derniers développements de l'affaire BSGR nous démontrent que nous avons raison de prendre le temps d’aller au fond des choses avant de nous engager sur des contrats ou des concessions qui à l’arrivée ne profiteront pas au peuple de Guinée.

Ne confondez pas promesses et prévisions d'emploi. Les prévisions d'emploi vont au-delà de 52 000. Et elles se concrétiseront lorsque les projets démarreront. C'est aussi simple que ça.

Nous sommes en retard concernant nos engagements sur l'électricité; c'est exact. Mais, nous rattraperons ce retard. Nous étions loin de réaliser l'ampleur de la tâche dans ce secteur, cela a été une faiblesse, nous le reconnaissons. Mais, les bases sont posées pour régler la question.

Par rapport à la situation que nous avons trouvée et les conséquences que la malgouvernance aurait dû entrainer pour notre pays, notre action est plutôt positive. L'appui à l'agriculture est par exemple, une réussite.

Thierno Brel Barry Malgré les mesures entreprises en matière de droits de l’homme par le gouvernement, la restauration de l’état de droit et le renforcement de la cohésion nationale demeurent confrontés à des défis majeurs. Garantir le respect des droits et libertés fondamentaux, en particulier l’exercice du droit de manifester pacifiquement est l’une des recommandations phare du conseil des droits de l’homme « Ce droit est respecté vous me direz probablement», mais cependant, à chaque manifestation, le gouvernement impute la responsabilité des débordements aux manifestants. Les forces de l’ordre n’assument la moindre responsabilité, elles sont plutôt félicitées pendant que des Guinéens sont tués ou blessés à balles réelles. Comment expliquez-vous ce recours excessif à la force de nos forces de sécurité ? Aucune mesure de correction ou d’atténuation nécessaire n’est prise, afin de mettre fin à ces pratiques. Il relève de la responsabilité de l’état d’assurer la protection des populations civiles ? Le gouvernement n’est-il pas laxiste dans l’application des lois ? Une enquête est-elle ouverte, Monsieur le Ministre afin de déterminer et /ou situer les responsabilités sur les violations des droits de l’homme ayant quelquefois eu des conséquences meurtrières et occasionné des blessures graves, y compris par balles ? L’opposition accuse d’ailleurs le gouvernement de n’avoir jamais accepté de prendre en compte leurs plaintes auprès des tribunaux, pour les cas de décès de leurs militants lors des différentes marches ? Qu’en dites-vous, Monsieur le Ministre ? Monsieur le ministre, vous conviendrez avec moi que les problèmes sociopolitiques mal résolus conduisent facilement à une contestation qui peut déboucher finalement à une instabilité totale, ce qui n’est pas du tout notre souhait. Merci Monsieur le Ministre !

Damantang Albert Cmara Je suis absolument d'accord avec vous sur la nécessité de faire cesser l'impunité et je ne serai pas naïf, en vous disant que nos forces de l'ordre ont un comportement républicain et exemplaire. Nous faisons avec ce que nous avons et ce sont ces forces dont nous avons hérité que nous essayons d'encadrer et à qui, avec l'appui de la communauté internationale, nous tentons de donner les bases d'une culture démocratique. Lors des dernières assises, plusieurs gendarmes ont été condamnés à des peines criminelles pour fait de tortures. Des policiers ont également été inculpés pour des faits du même type.

Aujourd'hui, avec les moyens qui sont les nôtres, il n'a pas été possible de démonter quel agent, ou quelle unité aurait tiré sur un citoyen pendant les manifestations. Avec tous les moyens audio visuels qui existent, le déploiement des journalistes sur le terrain, ces preuves n'ont pu être établies. Cela me choque qu'il y ait des morts et que des coupables soient en liberté. Mais pour des faits aussi graves, il est indispensable de ne pas se tromper de coupable, sous peine de voir les crimes continuer. Je ne cherche pas d'excuses dans le passé. J'explique notre situation actuelle et je ne vois pas comment le faire sans rappeler ce qui nous amène là où nous sommes. Nous n'avons effectué aucun recrutement dans la police ou la gendarmerie depuis que nous sommes là. Vous savez aussi bien que moi comment s'effectuaient les recrutements. Vous ne savez peut-être pas que la Guinée est toujours sous embargo et que nous ne pouvons pas avoir accès à certains équipements de maintien d'ordre non plus. Un agent mal formé et mal équipe en situation de maintien d'ordre, est un mort ou un criminel en puissance

Safa Tounkara Je comprends que vous avez hérité d’une situation difficile et mes questions porteront sur les actions de l’état entre Décembre 2010 jusqu’à nos jours. D’après le DSP (2012-2016) Sur le plan : SOCIAL/ÉCONOMIQUE Le pays a connu un accroissement sensible de la pauvreté (53% en 2007 à 55% en 2012) et • la probabilité d’atteindre les OMD comme prévu est faible. • 32% de la population guinéenne vit dans une situation de précarité alimentaire. • Le secteur privé, largement informel, demeure contrarié par l’un des environnements des affaires les moins propices au monde. • Le taux de chômage chez les jeunes est estimé à 30% • De l’indice du développement humain, la guinée est passée de 156 à 178/187 pays. • Il y’a un manque de cadre fiduciaire et la persistance des pratiques douteuses dans l’administration publique découragent les investisseurs.

OMD : Objectif du Millénaire pour le Développement DSP : Document de Stratégie Pays

Comment expliquez-vous ces mauvais indicateurs économiques ?

Damantang Albert Cmara Vous surestimez ma capacité à répondre à vos questions. Permettez-moi de vous demander d'attendre mes collègues des Finances ou du Budget. Je note cependant que vous avez utilisé des comparatifs sur des points ou nous sommes en difficulté selon vous (je n'ai pas les moyens de vérifier) et que vous oubliez tous les autres qui nous valent les félicitations des institutions financières internationales. Vous ne mentionnez pas que nous avons gagné plusieurs places à l'indice "Doing Business" de la Banque mondiale. Que nous avons triplé les recettes douanières, aux impôts et à la Pêche. Que nous sommes un des rares pays au Monde à publier toutes nos conventions minières (en attendant celles de la Pêche et des autres secteurs). Tout ceci prend du temps avant de traduire en résultats concrets dans le panier de la ménagère et en IDH, mais ce sont des passages obligés. Quoique l'on fasse les journées ne feront toujours que 24h.

Kdija Bah La seule question que j'ai à poser a trait au secteur minier en GUINEE. Comment expliquer tout l’affairisme autour des mines et les scandales qui éclaboussent la GUINEE depuis l'arrivée au pouvoir de Monsieur Alpha Condé?

Damantang Albert Cmara "depuis l'arrivée de Monsieur Alpha Condé" ? Citez-les moi et je vous répondrai. En attendant, le plus gros scandale du secteur minier concerne une concession qui avait été attribuée avant notre arrivée et que nous avons dénoncée envers et contre tout (et tous). Nous sommes l'un des pays les plus transparents en matière de mines. S’il y a vraiment des scandales, ils se sauront...

Modérateur DSP Merci encore de nous avoir accordé une bonne partie de votre soirée pour la qualité de vos réponses et d'accepter de revenir la semaine prochaine. Bonne soirée

Rendez-vous pour le dimanche prochain pour la suite du débat

Synthèse: BAYO Abidine

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site