L'argent des leaders: d'où vient-il ?

Avoir 117 partis politiques pour une population d'une dizaine de millions d'habitants peut étonner mais plus encore d'où viennent ces billets de banque déjà dépensés et distribuées alors que la campagne n'a pas encore débutée officiellement ? En effet, en violation de la loi, plusieurs candidats ont entamé leur campagne tambour battant en soudoyant ça et là.

A notre connaissance, peu d'entre eux ont des fortunes personnelles énormes et cotisations au point de pouvoir dépenser sans compter! Il semblerait que certaines formations aient eu des allocations qui proviendraient d'une tirelire/cagnotte créée tantôt à partir de nos deniers publics à but de contrecarrer la ''vraie'' opposition après décembre 2008. A regarder de près, cela semble tout à fait plausible vu le profil de nombreux candidats ''champignons'' qui n'ont jamais dirigé plus de dix personnes dans leur vie ou milité où que ce soit auparavant. Il est aussi étonnant que parmi tous nos journalistes, personne d'entre eux ne s'intéresse à cet aspect du financement des partis politiques en menant des enquêtes et en vérifiant les CVs des prétendants à la Magistrature suprême (dont nous avons repéré quelques-uns pour le moins mensonger, connaissant les personnes).

Vu le contexte actuel de la lutte contre le blanchiment d'argent et de sauvegarde de notre souveraineté -si chère aux Guinéens- il est indispensable que le CNT exige que la source du financement des partis politiques soit connue et que l'argent en espèce soit traçable (remonter sa source). Ce d'autant plus que ces élections précipitées doivent malgré tout se faire dans une relative transparence et surtout d'équité: un candidat exclusivement soutenu localement par ses fonds propres et ceux de ses militants part complétement et injustement désavantagé par rapport à ceux qui sont financés par les caisses de l'État ou un pays étranger -ce qui devrait être illégal et puni par la loi- lorsque nous savons que nos compatriotes sont facilement soudoyables et occultent le moyen et long terme de la gouvernance de ces corrupteurs. Il revient donc au CNT de faire montre de rigueur et d'exigence pour donner au processus toute chance de réussite!

Nous avons aussi le sentiment que tout le monde regarde le 27 juin 2010 avec espoir mais aussi avec beaucoup d'appréhension tant la pagaille en terme de gouvernance règne encore: les opposants d'hier aux affaires se comportent comme ceux qu'ils critiquaient à la seule différence qu'ils tentent de le faire discrètement. A chacun son style, Mr J.M.Doré ne semble pas affectionner les virées dans les jets privés et palaces au frais de la Princesse du style Kouyaté mais il n'a pas l'air inactif pour autant en s'occupant à octroyer des deals qui engagent le Pays en outrepassant ses prérogatives, si nous nous fions à la déclaration de Forces Vives. Et notre Général Konaté semble, quant-à-lui, n'assurer que ''l'intendance'' et s'organiser des voyages pour échapper aux différentes pressions qui ont aider Dadis à se perdre et pour éviter d'avoir à trancher dans les petites guéguerres locales: c'est une astuce mais qui a un coût financier pour le pays .

Et si la Guinée était un État qui fonctionnait bien, ces campagnes électorales auraient aussi dû permettre au service des impôts de récupérer ses taxes et autres paiements de la part de candidats qui dépensent plus que ce qui leur a été déclarer. Bon! Ce rêve d'une Guinée de la bonne gouvernance et des incorruptibles est encore un mirage malgré les déclarations du PM.

Pour finir, la situation ici à Conakry ne rassure pas car le fait d'avoir voulu de façon machiavélique organiser les présidentielles en premier avant les législatives et en ayant accorder des agréments tous azimut sans respecter les critères déjà existants, nous avons sciemment créé une situation politique de larrons en foire avec des financements occultes dont nous risquons de payer les conséquences plus tôt que nous pensons. Il y a de nombreux candidats aux tentacules très mystérieux vu leur profil.

Que Dieu fasse un miracle pour la Guinée, encore une fois!

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (1)

1. 21/04/2010

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×