L'élection présidentielle est "techniquement impossible" à organiser le 31 janvier

 2009112514311120.jpg

Le président de la Commission électorale nationale affirme que l'élection présidentielle ne pourra pas se tenir le 31 janvier 2010, comme théoriquement prévu. Le matériel électoral nécessaire n'est toujours pas commandé.

L'élection présidentielle en Guinée, dont le premier tour est théoriquement prévu le 31 janvier 2010, est "techniquement impossible à tenir" à cette date, a annoncé mercredi à l'AFP le président de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), Ben Sékou Sylla.

Ni liste électorale, ni matériel

"Il est techniquement impossible de tenir les élections à la date prévue à cause de plusieurs facteurs imprévus", a-t-il indiqué par téléphone depuis Conakry.

Un éventuel deuxième tour était prévu le 14 février.

A ce jour, "nous n'avons même pas fait la commande du matériel électoral, pas de liste des électeurs à cause de la suspension du financement par les bailleurs de fonds" à la suite du massacre par les forces de sécurité de la junte au pouvoir de dizaines d'opposants fin septembre à Conakry, a-t-il ajouté.

"Nous attendons qu'on nous demande de faire une nouvelle proposition de date et peut-être que les négociations en cours à Ouagadougou (entre la junte et l'opposition) entre les autorités guinéennes et les Forces vives aboutiront à cela", a-t-il expliqué.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site