L' IFC prévoit d'investir 30 millions De dollars USD pour soutenir les PME et la création d'emplois en Guinée

Index 142

IFC, membre du Groupe de la Banque Mondiale, prévoit d'investir 30 millions d'USD en Guinée en 2015, afin de renforcer l’appui aux petites et moyennes entreprises, essentielles pour la création d'emploi et à la croissance économique.

« Nous devons bâtir un secteur privé guinéen, fort et compétitif, capable de créer des emplois, et ainsi de renforcer notre jeunesse et nos femmes qui sont les moteurs du changement. Il est important que notre transformation permette d'aboutir au développement inclusif et accéléré dont la Guinée a besoin. », a déclaré le Président Condé.

Le Vice-Président Exécutif et PDG d'IFC, Jin-Yong Cai, a rencontré la semaine dernière Alpha Condé, le Président guinéen, lors de la réunion annuelle du Forum économique mondial à Davos, en Suisse.

« Selon les estimations, avant même la crise Ebola, les PME guinéennes se trouvaient confrontées à un déficit de financement de 900 millions de dollars, et seulement six pour cent des entreprises pouvaient accéder au crédit dont elles avaient besoin », a déclaré M. Cai, qui s’exprimait en marge du Forum économique mondial à Davos. « Les PME sont essentielles à la croissance de l'emploi et à la relance économique, et IFC, grâce à son intermédiation financière et sa clientèle commerciale, s’est donné pour mission de s'assurer que les PME disposent des capitaux et de l'accès aux marchés dont elles ont besoin pour se développer, ainsi que de formation et de renforcement de capacités afin d’accroitre leur compétitivité » a-t-il ajouté.

Au cours des trois dernières années, IFC a investi 10,5 millions de dollars en Guinée, des investissements qui ont ciblé le secteur essentiel des PME, par l'intermédiaire de trois établissements financiers partenaires. IFC dispose d'une réserve de 30 millions de dollars pour soutenir plus de 600 PME à travers des mécanismes de partage de risque. Ces investissements cibleront les femmes et le secteur agro-alimentaire et viennent s'ajouter à l'aide de 17,5 millions de dollars annoncée par IFC en novembre 2014, dans le cadre de sa Facilité de Trésorerie d'Urgence contre Ébola, mise à disposition par l'intermédiaire de deux banques Guinéennes.

Le Programme de Financement du Commerce International d'IFC a contribué aux échanges commerciaux à hauteur de 582 millions d'Euros depuis son introduction dans le pays. Les programmes de formation appuyés par IFC ont bénéficié à 1 000 PME. Il s’agit notamment du Programme de Crédit-Bail en Afrique et de Business Edge, le kit de formation des PME, qui devrait prochainement bénéficier à des centaines d’entreprises supplémentaires.

IFC apporte également son soutien à des plateformes de dialogue entre le secteur public et le secteur privé à travers son Programme pour l’amélioration du climat d'investissement – qui renforce la réglementation des affaires et des investissements ainsi que la politique fiscale- et aide le secteur énergétique à améliorer sa qualité de service aux PME et autres acteurs du secteur privé. Ce dernier volet inclut le développement d'une politique nationale dans le secteur et une assistance technique aux compagnies minières dans des domaines tels que les passations de marché.

Par exemple, le partenariat entre IFC et Rio Tinto dans le projet de construction de la mine de Simandou en Guinée devrait créer 10 000 emplois au plus fort des activités de construction. Selon IFC, 3 500 PME seront des prestataires de Simandou une fois celle-ci en exploitation, créant environ 20 000 emplois supplémentaires.

Le Groupe de la Banque Mondiale mobilise un financement de près d'un milliard de dollars destiné aux pays les plus durement touchés par la crise Ebola. Cela inclut 518 millions de dollars fournis par l'IDA pour les interventions d'urgence, et au moins 450 millions de dollars fournis par IFC afin de favoriser le commerce, l'investissement et l'emploi en Guinée, au Liberia et en Sierra Leone.

À propos d'IFC

IFC, membre du Groupe de la Banque Mondiale, est la principale institution internationale de développement au service du secteur privé. La Société aide les pays en voie de développement à réaliser une croissance durable en finançant les investissements, en mobilisant des capitaux dans les marchés financiers internationaux et en fournissant des services de conseil aux entreprises et aux gouvernements. En 2014, ses investissements ont atteint un niveau record de plus de 22 milliards de dollars, permettant d’utiliser l’effet de levier permis par le secteur privé pour créer des emplois, stimuler l’innovation et s’attaquer aux défis de développement les plus pressants dans le monde.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site