L'Observatoire national de la démocratie en Guinée (ONDG), dénonce "l'ethnicité" et le "communautarisme" du débat politique

238432.jpg

Le président de l'Observatoire national de la démocratie en Guinée (ONDG), Kalifa Gassama Diaby, a reproché mercredi aux acteurs politiques, aux sages des quatre coordinations régionales et aux membres de la société civile d'être à la base de "l'ethnicité" et du "communautarisme" dans tous les débats politiques en Guinée.

Dans une déclaration publique, le président de l'ONDG a tenu à alerter l'opinion nationale et internationale sur les responsabilités des uns et des autres quant à la "pollution" de l'espace public, à travers une dérive communautariste dangereuse desdits acteurs au détriment des populations qui
restent soudées les unes aux autres malgré le langage mal orienté des politiciens.

Pour M. Diaby, cette façon d'agir des acteurs sociopolitiques, pour des fins politiques ou autres, est une violation des lois de la République et des principes démocratiques mondialement reconnus.

"En Guinée, il n'y a ni peulh, ni soussou, ni malinké, il y a tout simplement des Guinéens", a-t-il insisté.

Selon lui, la construction de la nation guinéenne ne peut aboutir avec une logique d'exclusion d'une partie de cette nation.

Kalifa G. Diaby estime que "le président de la République n'est pas le fils d'une région ou d'une ethnie" mais qu'il appartient à "toute la Guinée".

Pour lui, il faut condamner la complicité active ou passive des responsables politiques de tout bord dont les actions comportementales portent atteinte à l'unité et la cohésion sociale.

Il a déploré les actes des coordinations régionales qui se substituent aux acteurs politiques pour parler aux noms des partis politiques et des leaders
ressortissants de leurs communautés, toute chose contraire, selon M. Diaby, à l'esprit de la constitution guinéenne et de toutes les lois de la République en vigueur.

Tout en appelant les populations guinéennes au choix libre et démocratique des candidats, le président de l'Observatoire national pour la démocratie en Guinée a précisé que son organisation compte attaquer en justice tous comportements communautarises des acteurs politiques ou sociaux.

Il appelle les juridictions du pays à invalider toutes les candidatures à connotation communautaristes aux prochaines élections législatives soulignant
que les Guinéens dans leur globalité ne veulent pas d'un pays "ethnicisé".


Xinhuanet

Source:Xinhuanet

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site