L’ONU évalue le coût économique d’Ebola en Afrique de l’Ouest à 15 milliards $ sur 3 ans

9127eec3d27cb77f98836fd127574c88 s

L’Afrique de l’Ouest pourrait perdre environ 15 milliards de dollars durant les trois prochaines années à cause de l’épidémie d’Ebola qui impacte négativement le commerce  transfrontalier, les investissements étrangers et l'activité touristique dans la sous-région, selon un rapport publié par l’Organisation des Nations Unies (ONU) le 12 mars.

Partie de la Guinée en décembre 2013, la fièvre hémorragique Ebola a déjà fait quelque 10 000 morts, essentiellement au Liberia, en Guinée et en Sierra Leone. 

 «Les conséquences d'Ebola sont très vastes», a déclaré Abdoulaye Mar Dieye, directeur du Programme de développement des Nations Unies (PNUD) pour l'Afrique.

«La stigmatisation, l'aversion au risque et la fermeture des frontières ont provoqué des dommages importants au sein d'un grand nombre d'économies de la sous-région», a-t-il ajouté.

Selon un scénario optimiste établi par l’ONU, l’Afrique de l’Ouest perdrait en moyenne  3,6 milliards de dollars par an entre 2015 et 2017.

Un scénario catastrophe évalue, cependant, les pertes de la sous-région à 4,9 milliards de dollars en moyenne par an durant les trois années à venir.

Selon le rapport de l’ONU, le taux de pauvreté (la proportion de personnes vivant avec moins de 1,25 dollar par jour) pourrait par ailleurs augmenter de 22% au Libéria, en Sierra Leone et en Guinée en 2016.

Source: Agence Ecofin

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site