L'ONU invite à une annulation de la dette des trois pays africains les plus frappés par l'Ebola

Aa54f50b7fa0ea02777a98748b90f482 s

Par la voix de son secrétaire exécutif, la Commission Économique des Nations Unies pour l'Afrique, a invité la communauté internationale à annuler la dette des trois pays de la région, qui ont été les plus frappés par l'Ebola.

« Les donateurs ont été assez généreux en annonçant un allègement de la dette, mais il va falloir aller plus loin et annuler complètement cette dette », a fait savoir Carlos Lopez, lundi 15 décembre 2014 à Addis Abeba (Éthiopie).

Rien qu'au Fonds Monétaire International (FMI), le Libéria, la Sierra Leone et la Guinée Conakry ont une dette collective de 370 millions $. La CEA appuie son argumentaire sur les récents rapports qui indiquent que les gouvernements de ces pays ont dû accroitre leurs dépenses dans le secteur de la santé, dans le même temps où leurs revenus ont drastiquement baissé avec l'épidémie

Dans un rapport publié le 8 octobre 2014, la Banque mondiale a estimé que les pertes globales de croissance sur le produit intérieur brut cumulé des trois pays en valeur absolue, étaient de 356 millions $. «Un des principaux enjeux sera de rétablir la confiance afin d’encourager la reprise des investissements domestiques et internationaux dès que l’épidémie sera contenue», a estimé l'institution de Brettons Wood dans le même contexte.

Idriss Linge

Source: Agence Ecofin

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site