L'opposition guinéenne boycotte l'Assemblée nationale

Index 171

L’aile dure de l’opposition guinéenne a décidé de suspendre sa participation à l’Assemblée nationale pour protester contre la décision de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) d’inverser l’ordre des futures élections, a appris APA mardi de source officielle.

S’exprimant au terme d’une longue plénière interne, l’opposition guinéenne, par la voix de son porte-parole, le député Aboubacar Sylla, a annoncé une série de mesures.

Avant de reprendre ses marches de rue sur les voies et places publiques, l’ancien ministre de la transition a annoncé le retrait jusqu’à nouvel ordre de ses 51 députés du parlement.

Ces députés sont les 37 du groupe parlementaire les Libéraux-démocrates de Cellou Dalein Diallo, les 12 de l’Alliance républicaine de l’ancien premier ministre Sidya Touré et les deux non-inscrits de l’ancien premier ministre de la transition, Jean Marie Doré.

Ce n’est pas la première fois que l’opposition a suspendu sa participation à l’Assemblée nationale.
En 2014 également, elle avait boycotté la session parlementaire pour exiger la reprise du dialogue pour évacuer les contentieux électoraux.

Outre cette suspension, l’opposition a également décidé d’user de toutes ses énergies pour empêcher la tenue de la prochaine session du parlement, a confié M. Sylla.
Enfin, l’opposition a confirmé qu’elle ne reconnaîtrait plus la Commission électorale nationale indépendante (CENI) et l’autorité des délégations spéciales dont le mandat a expiré.

Source: APA

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site