L'opposition guinéenne pour un décalage de trois jours dans l'ouverture du dialogue politique

Images 2

L'opposition guinéenne demande que l'ouverture du dialogue politique soit reculée de trois jours, le temps pour que tous les acteurs politiques prennent part, ce lundi, à une réunion d’évaluation de l’application des dispositions de l’accord politique du 3 juillet 2013, a appris APA.

Dans un courrier adressé au gouvernement et signé de son porte-parole, Aboubacar Sylla, l'opposition guinéenne justifie sa requête pour deux raisons. D'une part, elle cite des contraintes de délais liées à la préparation de la réunion et, d'autre part, elle évoque l'absence à Conakry de certains leaders politiques.

"Malgré le retard qu'a enregistré cette décision de créer un cadre de concertation entre la mouvance présidentielle et l'opposition, nous nous en réjouissons et vous confirmons notre disponibilité à participer activement à tout dialogue destiné à décrisper le climat politique", lit-on dans le courrier dont APA a reçu copie dimanche.

Au lendemain de sa décision de se retirer de l'Assemblée nationale et de reprendre les marches de rue, des bonnes volontés ont appelé l'opposition au dialogue.

Il s'agit notamment du président de l'Assemblée nationale, Claude Kory Kondiano, du Premier ministre Saïd Fofana, du président du groupe parlementaire de la mouvance, Damaro Camara et tout dernièrement, des femmes des trois groupes parlementaires.

Source: APA

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×