l'ordre plus important que le calendrier électoral selon le Premier ministre Jean-Marie Doré

 
Le Premier ministre guinéen, Jean-Marie Doré, a déclaré lundi soir que l'ordre public était plus important que le maintien au 19 septembre du second tour de l'élection présidentielle. Une personne a été tuée et une cinquantaine d'autres blessées ce week-end dans des affrontements entre partisans des deux candidats en lice pour le second tour Cellou Dalein Diallo, de l'Union des Forces démocratiques de Guinée (UFDG), et Alpha Condé, du Rassemblement du peuple de Guinée (RPG).

Le Premier ministre a promis aux deux hommes que le gouvernement prendra ses responsabilités pour éviter un dérapage violent du processus électoral. Il a également écouté les doléances et les accusations réciproques des finalistes. Pour l'heure chaque partie campe sur ses positions. Cellou Dallein Diallo ne veut pas entendre parler d'un éventuel report alors qu’Alpha Condé estime lui que de nombreux points restent à régler pour que ce second tour ne soit pas sujet à des contestations.

Dans cette cacophonie, le silence du président de la transition le général Sekouba Konaté n'en est que plus assourdissant. L'homme qui ne cessait de prendre la parole au début du processus électoral pour avertir qu'il ne tolérerait aucun débordement est devenu étrangement absent du débat.

La président du CNT le conseil national de la transition, Rabiatou Sera Diallo, appelle les deux candidats au calme et souhaite le retour à une campagne apaisée afin que l'on puisse voter le 19 septembre.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×