L'UE augmente son aide d'urgence pour soutenir l'Afrique de l'Ouest

Images 4

La Commission européenne a annoncé mardi une nouvelle aide d'urgence de 500.000 euros pour l'Afrique de l'Ouest, en vue d'aider à endiguer l'épidémie d'Ebola en Guinée, au Liberia et en Sierra Leone. L'intervention de la Commission européenne à cette fin est ainsi portée à 1,9 million d'euros.

"C'est la pire épidémie jamais vue de l'une des maladies les plus mortelles contre l'homme, nous ne pouvons pas baisser la garde", a estimé Kristalina Georgieva, commissaire européenne à la coopération internationale, à l'aide humanitaire et à la réponse aux crises.

L'aide d'urgence de la Commission européenne permettra à trois organisations, à savoir Médecins Sans Frontières, la Croix rouge internationale et l'OMS, de soutenir et développer leurs opérations sur le terrain. La Commission européenne a aussi envoyé des experts humanitaires dans la région, pour surveiller la situation et assurer la liaison avec les autorités locales et les partenaires.

Le Laboratoire mobile européen (EMLab), un projet financé par l'UE pour les maladies infectieuses dangereuses, est entré en opération à Guéckédou, en Guinée, depuis fin mars dernier. Les experts européens ont aidé le ministère guinéen de la Santé à diagnostiquer la fièvre hémorragique virale chez les cas suspects, contribuant ainsi à confirmer Ebola et à limiter la propagation de la maladie.

A l'heure actuelle, 325 cas d'Ebola ont été confirmés en Guinée, au Libéria et en Sierra Leone. La saison des pluies imminente risque d'entraver l'accès aux points chauds de l'épidémie.

Découverte pour la première fois dans la RDCongo et au Soudan en 1976, plusieurs épidémies de cette fièvre hémorragique virale avaient été signalées en Afrique de l'Est et centrale, mais pas en Afrique de l'Ouest.

Hautement contagieuse, la transmission d'humain à humain du virus Ebola se produit par simple contact avec le sang et les fluides corporels. Aucun vaccin ou traitement n'est encore disponible contre son agent pathogène, l'un des plus meurtriers du monde avec un taux de létalité jusqu'à 90%.

Source:Xinhua

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site