La CENI face à la colère des opérateurs de saisie qui réclament des arriérés de solde

236484.jpg

Les opérateurs de saisie chargés d'enrôler les électeurs dans le cadre de la révision des listes électorales ont engagé un bras de fer avec la Commission électorale nationale indépendante (CENI) à qui ils réclament des arriérés de solde portant sur 3 millions de francs guinéens soit 300 euros par personne, a-t-on constaté sur place mardi.

Les manifestants ont occupé la devanture des locaux de la CENI lundi et entendent remettre ça ce mardi, empêchant toute activité au sein de la structure.
Un comité de crise a été mis en place par la CENI en vue d'ouvrir des négociations avec les représentants des 4000 opérateurs de saisie.
L'institution doit plancher ce mardi sur cette affaire en vue de trouver une solution idoine à cette crise qui pourrait perturber les activités de l'institution sur le terrain, selon des sources proches de la structure.

Ces opérateurs de saisie avaient déjà bénéficié semble-t-il de 3 millions de francs guinéens soit 300 euros, représentant la première tranche de leurs émoluments fixés en tout à 6 millions de francs guinéens.

Ils avaient été ensuite déployés sur le terrain pour procéder à la révision des listes électorales.
Mais les tiraillements entre le pouvoir et l'opposition autour de la légitimité de la CENI, a perturbé le processus d'enrôlement des électeurs qui a été interrompu.
Suite à cette interruption, certains opérateurs de saisie ont regagné la capitale, tandis que d'autres sont restés dans leurs lieux d'affectation.

En plus des 3 millions de francs guinéens, les grognards réclament le paiement de 75 mille francs guinéens soit 7, 5 euros à chacun d'eux, représentant la prime pour les appels téléphoniques.

© Copyright Xinhuanet

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×