La Cour Suprême casse la décision de mise en liberté de 15 présumés auteurs de l'attaque contre la résidence du président

248968.jpg

La Cour suprême de Guinée a rejeté mardi le pourvoi en cassation de la décision de la Chambre de mise en liberté de 15 présumés auteurs de l'attaque contre la résidence du président du chef de l'Etat guinéen dans la nuit du 19 juillet 2011. Ce groupe avait bénéficié d'un non lieu il y a environ deux mois de la part de la Chambre de mise en accusation chargée de gérer ce dossier.

Parmi la quarantaine d'accusés, ces 15 détenus parmi lesquels figurent des officiers militaires dont l'ex-chef d'état-major général des Forces armées le général Nouhou Thiam avaient été déclarés "innocents'' par la Chambre.

Toutefois, le Procureur général près la Cour d'Appel de Conakry avait déposé un pourvoi en cassation comme le stipule la loi en la matière.

La Cour Suprême vient donc d'annuler la décision de la Chambre de mise en accusation en renvoyant les 15 accusés devant la même Chambre d'accusation pour que les choses soient nouveau revues.

Les avocats de l'accusation crient au scandale face à cette décision, tandis que du côté de la Chambre de mise en accusation on se refuse de tout commentaire de l'arrêt de la Cour Suprême, selon nos sources.

Source:Xinhuanet

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×