La date des élections communales en débat

Sans titre 51

L'opposition et le parti au pouvoir reprennent leurs discussions sur le calendrier électoral ce lundi après midi. Les deux parties se sont mises d'accord pour annuler les élections locales initialement prévues au premier trimestre 2016. L'élection présidentielle est maintenue au 11 octobre. Reste seulement à se mettre d'accord sur une date pour le scrutin communal.

Après plusieurs mois de crispation, l'opposition et le parti au pouvoir sont au moins d'accord sur un point : la date des élections communales doit être changée. Seulement, la reprise des discussions est conditionnée par l'annulation officielle, par la Commission électorale, du calendrier électoral.

Ensuite, les deux parties devront proposer « une date consensuelle », explique Cheikh Sako, le ministre de la Justice, qui coordonne les discussions. L'opposition tient, coûte que coûte, à organiser des élections locales avant la présidentielle du 11 octobre prochain. Elle craint notamment des risques de fraude, liées selon elle, aux délégations spéciales installées par le pouvoir pour remplacer les élus locaux dont le mandat a expiré en fin 2010.

Pour Cellou Dalein Diallo, le chef de file de l'opposition, « 40 000 agents de l'administration locale sont illégalement installés ». Des agents qui, dénonce-t-il, « vont user de leur autorité pour faire la campagne du parti présidentiel ». De son côté, la majorité affiche une certaine discrétion sur cette question.

Source: RFI

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site