la Décision relative à la fermeture de la station de radio " Planète FM".

presidente-cnc-guinee-ckry.jpg

C'est à travers une décision prise en plénière, que le conseil national de la communication (CNC), a ordonné la fermeture de la station de la radio «Planète FM» pour un (1) mois, suivi de l’’interdiction formelle de micro durant cette période à Mr. Mandian Sidibé sur toutes les radios, publiques et privées en activité en République de Guinée, pour motif dit-on, de manquements graves à l’éthique et à la déontologie dans les émissions interactives « La ronde des journalistes» et «Palabre».

Contenu de la décision :

 

  REPUBLIQUE DE GUINEE

                      Travail – Justice - Solidarité

DECISION

 

N° 005 / SP / CNC / 05 / 2013

 

LE CONSEIL NATIONAL DE LA COMMUNICATION

 

-          Statuant en plénière en matière de régulation ;

-          Après en avoir délibéré conformément aux lois et textes règlementaires ci-après :

-          La loi organique L/91/05/CTRN du 23 décembre 1991 en son Article 78 ;

-          Le Décret D/98/204/PRG/SGG du 1er/10/1998, portant nomination des membres du CNC ;

-          Le Décret D/2011/012/PRG/SGG du 08 janvier 2011, portant nomination de la Présidente du Conseil  National de la Communication (CNC);

-          Considérant les manquements graves à l’éthique et à la déontologie dans les émissions interactives «La Ronde des journalistes» et «Palabre» sur les antennes de la Radio «Planète» FM par le journaliste animateur Monsieur Mandian Sidibé qui s’est illustré dans la violation de l’éthique et la déontologie, l’incitation à la haine et la violence ;

-          Après de multiples appels à la retenue par le Conseil National de la Communication ;

-          En dépit  de la suspension de l’émission «La Ronde des journalistes» pour une semaine ;

 

DECIDE

 

Article 1er : La fermeture de la station de la radio «Planète FM» pour un (1) mois

Article 2 : L’interdiction formelle de micro durant cette période à Mr. Mandian Sidibé sur toutes les radios, publiques et privées en activité en République de Guinée.

Article 3 : Tout contrevenant s’expose aux sanctions prévues par les lois précitées.

Article 4 : La présente Décision qui prend effet à compter de la date de sa signature, sera enregistrée et publiée partout où besoin sera.

 

Conakry, le 30 Mai 2013

 

Pour le Conseil National de la Communication

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site