La Footgritude

 


Surtout ne vous fatiguez pas à chercher ce mot dans le dictionnaire.

Avant de vous expliquer ce concept, je tiens à répondre aux critiques sur mes précédents textes afin d’éclairer des lanternes ; ceux qui disent que je cherche à réhabiliter Mr Niankore Samoé doivent savoir que ce mot n’est pas approprié ; puisque ce Monsieur ne fut jamais condamné que je saches.

Dans ma recherche de nos vérités historiques, je cherche à faire ressortir les différentes versions d’un événement ; dans ce cas précis, dans un discours prononcé au palais du peuple , Sékou Touré affirma que Nyakore Samoé avait acheté deux mètres de percale blanc pour son enterrement et que c’est ce dernier qui fut enterré avec ; d’ailleurs c’est dans le même discours qu’il prononça qu’aucun ne dira « voici la tombe de l’ancien Président de la République » ; je suis allé interviewer le fils Samoé qui était témoin des faits, pour savoir leur version, comme ce fut le cas du Doyen James Soumah ; j’aime bien répondre aux critiques pour me faire comprendre mais en aucun cas, ma détermination ne sera affectée.

Je suis ravi aujourd’hui de constater que de plus en plus de guinéens commencent à raconter des faits historiques pour la manifestation de la vérité et d’autant plus ravi que Papa Kapet de Bana me propose de faire la suite du documentaire.

Pour ce qui est de la footgritude, un concept inventé de toute pièce, je vais vous expliquer l’origine de l’idée et ensuite le concept :

Certaines réactions à mon article sur Papa Camara, m’ont beaucoup fait réfléchir car le débat qui s’enchaîna permit à deux internautes qui pourtant utilisaient des pseudonymes de se reconnaître et un autre fit la remarque qu’aucun ethnocentriste ne se manifesta et qu’enfin de compte, il y avait la preuve que nous pouvons avoir quelque chose en commun.

Mon Analyse : Papa de Kapet me raconta que c’est Cheik Anta Diop (si mes souvenirs sont bons) qui vendait à coté de la Sorbone, le journal des étudiants africains et qu’un français se moqua en demandant si les nègres savaient écrire ; alors ce dernier se précipita à présence africaine pour raconter la mésaventure ; ainsi nos aînés vexés inventèrent la négritude.

Alors, j’ai pensé que nous guinéens, vexés par l’ethnocentrisme, pouvons inventer la footgritude (les nègres fans de foot qui décident de dialoguer et de se connaître à travers le foot), pour combattre ce fléau ; comment pratiquement ?

• En créant un site Internet consacré au foot pour raconter des anecdotes sur les joueurs, les rencontres inter quartiers, inter villes ; le football guinéen est assez riche à raconter et le sujet est rassembleur.

• Créer une fête annuelle du foot en Guinée et je suggère que la première se fasse à Mamou, symboliquement, ville carrefour et ensuite, chaque année, choisir une région et faire un tirage au sort pour la ville de cette région qui l’abritera.

Ainsi, avec tous les projecteurs sur la ville qui l’organisera, les medias parleront des ses sites touristiques (une invitation au tourisme), de l’aspect culturel, culinaire et historique bref une manière de découvrir et connaître nos différentes régions, nos ethnies et nos cultures.

A l’occasion, trois anciens joueurs vivants et trois à titre posthumes, seront honorés pour service rendu à la nation ( le nombre à titre d’exemple).
Les participants pourront individuellement ou collectivement apporter des ballons ou des maillots à l’équipe locale. Bref

Conclusion : C’est mon coté reporteur qui me pousse à choisir parfois, des titres sensationnels donc nous pouvons trouver un autre nom ; l’important est le principe ; car j’avoue que je ne suis pas fier devant des amis africains qui ne comprennent pas le débat politique en Guinée, très affecté par l’ethnocentrisme.

Je suis convaincu que si nous arrivons à avoir des discussions saines sur des points qui nous rassemblent comme le foot, nous finirons aussi par avoir des débats saints en politique ; en tout cas les réactions à l’article sur Papa Camara, m’en persuadent.

NB : J’aime bien lire les articles du frère Doumba, alors son Hommage au sage Amadou Hampaté BA, m’a fait ressortir un conte que mes auditeurs aimaient écouter à la radio, dont j’ai fait une vidéo avec la photo du doyen pour lui rendre à ma manière, un Hommage.

http://www.youtube.com/watch?v=MQxkoj4CyGE

Paul THEA

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×