La France accusée d'être impliquée dans l'attentat contre Dadis Camara

photo_1260111863927-2-0.jpg

Le ministre guinéen des Communications et porte-parole de la présidence, Idrissa Chérif, acuuse la france d'être derrière la tentative d'assassinat du Capitaine Camara: " Je dis que les Français sont coupables, les services secrets français sont impliqués dans cette affaire", a-t-il déclaré. A Paris, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Bernard Valerole, a démenti "énergiquement" ces propos qu’il a qualifiés de "rumeurs absurdes".

Idrissa Chérif affirme en outre que la France pourrait héberger dans son ambassade le lieutenant Aboubakar "Toumba" Diakité, le soldat qui a tiré sur Moussa "Dadis" Camara jeudi dernier et qui fait l’obet d’une intense chasse à l'homme.

Au sujet de l'état de santé du Capitaine Dadis,  il indique qu'il n'inspire "pas d'inquiétude".

Selon lui, l'aide de camp du président Toumba Diakité qui a attenté à la vie du capitaine Dadis, voulait "prendre le pouvoir". "C'était un guet-apens, un piège. Ils ont appelé le président Dadis en lui disant 'tu dois venir au camp militaire Koundara' et il y est allé", a-t-il assuré en commentant la scène dont il n'a pas été témoin lui-même. Idrissa Chérif a affirmé que l'aide de camp (Aboubacar Sidiki Diakité dit Toumba) et ses hommes avaient ouvert très vite le feu. "Ceux qui étaient avec le président ont été tués : un des gardes du corps s'est jeté pour protéger le président, ils l'ont tué, l'ont frappé à coups de hache, lui ont enlevé un oeil, et le chauffeur aussi est mort". Il n'a cependant pas pu donner le nombre victimes.
Il rajoute : "Toumba a appelé au talkie walkie en disant : 'on a tué le président, le pouvoir est dans ma main, je suis le nouvel homme fort du pays'". Le porte parole n'a cependant pas expliqué comment Moussa Dadi Camara a pu sortir indemne de ce "guet-apens".

"Des éclats de balle à la tête"

Le chef de la junte est actuellement soigné au Maroc. Des sources, notamment proches du président burkinabé Blaise Compaoré, confirment que le capitaine Camara a été "touché par des éclats de balle à la tête", entrainant une blessure "profonde" et "délicate".
"Sa santé va très très bien, pas de problème, il n'a plus de pansement" a cependant répondu celui qu'Idrissa Chérif a introduit, devant des journalistes, comme l'ambassadeur de Guinée au Maroc, pour l'interroger en direct sur l'état de santé du chef de la junte. Le porte parole a par ailleurs confirmé que le ministre chargé de la lutte contre la drogue et le grand banditisme, Tiegboro Camara, avait également été hospitalisé au Maroc. Il n'a cependant pas donné plus de détails sur les circonstances dans lesquelles le capitaine avait été touché. "Ca va", a-t-il simplement déclaré.
Dans le but de faire le point sur les recherches engagées pour retrouver l'auteur du "coup d'Etat" et ses hommes, le ministre de la Défense, Sékouba Konaté, a "convoqué les membres du gouvernement pour une réunion dans l'après-midi (de dimanche), au camp Alpha Yaya Diallo", a-t-on appris. C'est également dans ce camp que sont détenues les personnes qui ont été arrêtées depuis jeudi. Leur nombre n'a pas été précisé. Le porte parole de la junte a ajouté que ces derniers "vont [leur] dire la vérité, qui a commandé leurs agissements, à l'intérieur de la Guinée comme à l'extérieur".

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (1)

1. Savi de Tové Patrick 09/12/2009

Je souhaite un très prompt rétablissement au Président Dadis Camara...Car j'ai toujours soutenu son Action.Beaucoup de Guinéen le décrient,voyant en lui,le Spectre de Sekou Touré.A qui,ils imputent fort injustement leur supposé "Retard de Développement"...Dadis Camara as certes des défauts,comme ce manque de souplesse caractéristique.mais c'est également là,sa grande Qualité.L'Afrique as besoin d'Hommes décidés,souhaitant oeuvrer dans "le bon sens".Et non des Rigolos,cleptomanes,complètement stupides;et n'ayant aucune Vision minimale.Bien entendu...Les Français et leurs Services Secrets,sont derrière cet Attentat,comme tous les attentats en Afrique francophone.
Car Camara ne jouent pas le "jeu des Frenchs",mais bien celui des...Américains.Et il as cent fois raison..."Frenchs Go Home".
La Guinée ne sera pas un 2éme Gabon.
"L'Afrique n'appartient ni à Bolloré,ni à Areva,ni à Total."Il est temps de sedésolidariser de ces Voleurs de Grands chemins,que sont ces...Français.
"L'Afrique sera Américaine,ou ne sera plus.."
Bon Courage,Capitaine Dadis..et à bientôt.
Patrick Savi de Tové
(Ecrivain Auteur de:
"Destin d'un Rebelle")

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×