La Guinée « tient le cap », malgré la crise internationale (Alpha Condé)

5c2b578f7a285370745483La Guinée, en dépit des nombreuses crises économiques et sociales notées au plan international, a su maintenir le cap en 2018, a soutenu le président Alpha Condé, estimant que son pays a démontré durant l’année écoulée la solidité de ses institutions, la maîtrise de son cadre macro-économique, son attachement à l’unité nationale ainsi qu’au renforcement de la démocratie.

« Nous finissons une année qui a été, sur le plan international, marquée par une baisse persistante des cours de certaines matières premières, mais notre économie tient le cap. En 2017, nous avons eu une croissance à deux chiffres de 10%, malheureusement avec les différents troubles, le taux actuel sera entre 6 et 7% », a indiqué Alpha Condé dans son message à la nation, lundi soir à la veille du nouvel an.

« Les réserves de la Banque Centrale sont maintenues à un taux adéquat de trois mois d’importation », s’est réjoui le chef de l’Etat avant de souligner la nécessité pour son gouvernement de procéder à « la gestion des projets convenus avec la Chine pour une enveloppe de 20 milliards de dollars (et) qui seront investis dans les domaines de l’éducation, des infrastructures, de l’énergie et de l’agriculture ».

En dehors de ces projets qui sont en cours d’exécution, Alpha Condé a fait état d’une enveloppe « de plus de 20 milliards de dollars en promesses de financements publics et privés au titre du Plan National de Développement Économique et Social (PNDES), lors de la réunion de Paris ».

« Les investissements prévus seront utilisés dans divers projets », a-t-il souligné avant de rappeler que les exécutions se feront « dans le cadre d’un rapport de confiance rétabli avec le Fonds Monétaire International, institution avec laquelle notre Gouvernement vient de conclure un deuxième programme économique et financier appuyé par la +Facilité Élargie de Crédit+ d’un montant de 170 millions de dollars ».

Concernant l’exploitation des ressources minières, la Guinée est aujourd’hui un pays en chantier à ce sujet, grâce, selon le chef de l’Etat, à « l’intérêt des investisseurs qui s’est traduit par de nouveaux projets et la relance d’autres réalisations, pour un investissement total prévu de plus de 10 milliards de dollars entre 2016 et 2025 ». 

Plus de trois milliards de cette enveloppe financent actuellement des projets en cours d’exécution sur le terrain, a indiqué Alpha Condé, ajoutant que « Cette nouvelle dynamique a permis de créer plus de 17.000 emplois directs et plus de 50.000 emplois indirects ».

Parallèlement, les investissements ont permis d’augmenter la production de la bauxite, estimée à plus de 50 millions de tonnes en 2017, d’après le chef de l’Etat qui souligne que la Guinée « devrait pour la première fois, atteindre 60 millions de tonnes de production de bauxite en 2018 ».

« Grâce, a-t-il ajouté, à la nouvelle politique minière, la Guinée a connu en 2018, la mise en service de ses premiers kilomètres de chemin de fer après 44 ans d’attente. De nouveaux projets de raffineries de bauxite sont en cours et deux nouveaux ports minéraliers ont vu le jour avec une certification internationale ».

Au final, s’est-t-il réjoui, « Le Gouvernement continue d’œuvrer à la préservation des équilibres macro-économiques, à l’application du protocole d’accord avec le patronat et les syndicats, la mise en œuvre des reformes relatives à la transparence budgétaire et la mobilisation sécurisée des recettes ».

Par Amadou Sadjo Diallo

Source: APA

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×