La Guinée veut exploiter 200 mille hectares d’anacardier d’ici août

Nouvelle variete danacarde

Les autorités guinéennes ont annoncé leur intention de relancer la culture de l’anacarde à l’image de ce qui se fait en Côte d’ivoire en exploitant 200 mille hectares d’ici le mois d’Août dans 21 villes sur les 33 que compte le pays, rapporte l’agence APA. Pour ce premier essai, les autorités misent sur une vingtaine de villes du pays.

Dans le cadre de la mise en œuvre de son plan agricole, l’Etat guinéen a sollicité l’expertise de son homologue ivoirien, pour appuyer ses paysans dans les brefs délais.

Selon l’agenda ficelé, des responsables ivoiriens, avec d’autres techniciens aguerris, sont annoncés en Guinée pour aider les cadres locaux, au cours de leur séjour, à relancer les cultures d’exportation: l’anacarde, le café, le cacao, l’hévéa, le palmier à huile.

D’ici là, le président Guinéen, Alpha Condé, multiplie les audiences pour convaincre les paysans à accepter de remplacer les vieux pieds de café par ceux appelés «café Mercedes».

C’est pourquoi, il a reçu cent imams du pays pour les inviter à s’impliquer dans la sensibilisation.

«Alors, dites à vos parents qui veulent cultiver l’anacarde, de préparer leur terrain, on va tout leur donner gratuitement», a-t-il promis lors d’une précédente sortie médiatique.

Outre l’anacarde, les autorités veulent renforcer la culture d’arachides à Dinguiraye et à Daloba, deux villes de la Haute Guinée, pour alimenter l’usine de production de Dabola.

Source: APA

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×