La nouvelle chambre de mise en accusation de Conakry a rendu son verdict dans l’affaire de l’attaque de la résidence privée du Président

images-1.jpg

La nouvelle chambre de mise en accusation de Conakry a rendu son verdict ce mercredi dans l’affaire de l’attaque de la résidence privée du président de la République, Alpha Condé le 19 juillet 2011. Un verdict selon lequel tous les présumés auteurs de la tentative d’assassinat du Président de la République, Alpha Condé ayant bénéficiés d’un non-lieu de la précédente chambre de mise en accusation de la cour d’appel de Conakry, répondront de leurs actes. Pour les uns, devant la cours d’assise et d’autres soient deux d’entre eux devant un tribunal militaire.

Les deux qui doivent répondre de leurs actes devant un tribunal militaire sont l’ex-chef d’Etat major général des armées le Général Nouhou Thiam et le lieutenant colonel Mamadouba Bondabon Camara.

Selon le même verdict, l’un des vice-présidents de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG), Bah Oury en exil, ainsi qu’une femme d’affaire et un autre membre de l’UFDG seront jugés devant la cour d’assise. Toutefois, le verdict ne donne aucune date pour l’ouverture de la cours d’assise encore moins, le lieu de la tenue de ces assises.

En réaction de l’arrêt rendu par la nouvelle chambre de mise en accusation de la cours d’appel de Conakry, le collectif des avocats de la défense ont aminés une conférence de presse pour dénoncer ce qu’il qualifie de parodie de justice.

Pour Maitre Beavogui, la justice guinéenne est une justice aux ordres car, pour lui le dossier renferme beaucoup d’incohérences.

Avant que le doyen des avocats de la défense Maitre Bachirou Barry ne renchérisse en faisant cette révélation : « Un jour un haut gradé de l’armée qu’on avait accablé d’accusations notamment de charger nos clients m’a confié ‘’Toute cette histoire d’attaque du domicile d’Alpha Condé est un règlement de compte au plus haut sommet de l’armée entre les généraux, pour de guerre de positionnement via la troupe’’… », avant de poursuivre : « A titre personnel je demanderai aux autres avocats de la défense de saisir ensemble la cours de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) pour défendre nos clients ».

Les avocats ont terminés leur conférence de presse par exprimer leur souhait de l’ouverture rapide des assises pour disent-ils, soulager leurs clients qui sont détenus dans des conditions exécrables à la maison centrale de Conakry dans la Commune de Kaloum.

Ibrahim

Source nostalgieguinee.net

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site