Le chronogramme électoral anticipe la tenue des examens scolaires

izotn7cais8y94cagt53jfcayeus25caxag4c6cautprv0cainbq3ycaurprkycafw0nhxcal0nmd7cacctu9qcavbcmlncayvjizxcahs0okaca128430cauhl310ca9pwv11cas9o1ejcasw72omca51jjs6.jpg

Les examens scolaires dont le baccalauréat, qui donne accès aux institutions d'enseignement supérieur auront lieu au mois de mai, contrairement au calendrier habituel, à cause des élections législatives dont le chronogramme est fixé au 30 juin par décision présidentielle.

En prélude, à ces épreuves d'évaluation du niveau des élèves de la 6ème année, de la 10ème et de la terminale, les candidats au baccalauréat affrontent depuis jeudi les examens blancs. Des examens qui vont s'achever ce samedi.

C'est l'occasion pour chacune des écoles devant présenter des candidats à ces examens, de se rendre compte de la capacité de ceux-ci à affronter des sujets, susceptibles d'être posés lors des examens réels, qui vont se dérouler à partir du mois de mai.

Ainsi, le calendrier du département de l'Enseignement pré-universitaire et de l'Éducation civique prévoit le déroulement des examens comme suit : le 3 mai démarrage de l'entrée en 7ème, qui sera suivie du brevet d'études du premier cycle (BEPC) prévu pour le 27 mai, et enfin le baccalauréat qui va boucler la boucle pour le 3 juin.

Cette anticipation pousse certains candidats à se surpasser dans les révisions, afin d'éviter toute surprise "désagréable", lors des épreuves.

Source:Xinhuanet

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×