Le CNT demande à renforcer le contrôle sur la circulation des armes légères à N'Zérokoré après des violences interethniques

sans-titre-68.png

Le Conseil national de la Transition (CNT, organe législatif) de la Guinée a lancé, jeudi lors d'une séance plénière à Conakry, un appel aux autorités compétentes de prendre des mesures restrictives pour renforcer le "contrôle de la circulation des armes légères et de petits calibres" dans le sud de la Guinée, qui fut le théâtre de violents heurts en début de semaine,a-t-on appris vendredi de sources officielles.

Madame la présidente du CNT, Hadja Rabiatou Sérah Diallo, a aussi appelé à "un arrêt immédiat des violences" entre les deux ethnies.

En vue de favoriser la "restauration rapide de la paix sociale dans les localités affectées par ces conflits et garantir la sécurité des citoyens et de leurs biens dans le respect des droits humains".

Elle a aussi mis l'accent sur la diligence des enquêtes qui permettront d'identifier les auteurs de ces violences ainsi que les commanditaires et autres complices, qui devront répondre devant la justice.

A noter qu'une délégation du CNT séjourne en ce moment dans la région forestière, pour des fins d'informations sur ce qui s'est réellement passé dans cette partie sud du pays, où autochtones Guerzés et allogènes Koniankés se sont affrontés, avec une violence "inouïe" du lundi au mardi dernier, suite au lynchage d' un jeune routier Konianké,accusé de vol de carburant.

Source:Xinhuanet

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site