Une ONG de Développement communautaire établit le dernier bilan des affrontements interethniques à NZérékoré à 74 morts et près de 150 blessés

images-89.jpg

Le dernier bilan des affrontements violents et interethniques survenus lundi dans le sud-est de Guinée fait état de 74 morts et près de 150 blessés, a affirmé vendredi l'Organisation non-gouvernementale de Développement communautaire.

Selon l'organisation, ce bilan est loin d'être un bilan réel des morts car le ramassage des corps continue encore dans les différents quartiers de la ville de N'Zérékoré, où des familles entières ont été attaquées et quelques membres tués à coup de manchettes ou par usages des armes à feu, tel des fusils calibre 12.

Il a souligné par ailleurs que les populations vivent encore dans la désolation, dans la tristesse et surtout dans une psychose, avec des actes isolés d'agression physique et verbale, perpétré par certains groupes d'individus armés qui se promènent à travers la ville.

Devant l'épreuve de la délégation gouvernementale à faire revenir le calme, cette ONG a souligné qu'aucune mesure de négociation n'est encore entreprise pour faire approcher les deux communautés (Konianké et les Guerzé), en conflit dans la région depuis plusieurs jours.

Contrairement à l'annonce faite par le gouvernement sur la signature d'un pacte de non-agression entre les représentants des deux ethnies, notre interlocuteur a estimé que le pouvoir va vite en besogne, car, selon lui, il faut un travail de fond pour parvenir à résoudre le différend qui oppose les deux communautés en conflit qui connaissent souvent des accrochages assortis de pertes en vies humaines.

"Il est difficile d'envisager une quelconque résolution, sans pour autant chercher à établir la vérité des faits et rendre justice à qui de droit et aussi punir les coupables, pour éviter la répétition de tels comportements" a-t-il indiqué.

Au dernières nouvelles, la délégation gouvernementale, les sages des deux communautés, les autorités régionales et préfectorales sont toujours à pied d'oeuvre pour tenter de calmer les antagonismes et parvenir à un dénouement heureux dans les rivalités interethniques à N'Zérékoré, ville du sud-est ayant focalisé tous les regards cette semaine.

La région administrative de N'Zérékoré a été désignée pour accueillir le 2 octobre prochaine la célébration du 55e anniversaire de la fête nationale d'indépendance de Guinée.

Source:Xinhuanet

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site