Le domicile de Sidya Touré encerclé par des militaires à la Une de la presse électronique guinéenne

Sidya toure

L’encerclement présumé de la résidence privée de l’ancien Premier ministre, Sidya Touré, et aussi leader de l’Union des forces républicaines (UFR), la troisième force politique guinéenne, fait les choux gras de la presse électronique guinéenne de ce mercredi.

« Des bérets rouges au domicile de l’ancien Premier ministre Sidya Touré, la vie du leader de l’Union des forces républicaines serait-elle menacée ? », s’interroge le site d’information Africaguinée.Selon ce journal, des bérets rouges, l’élite de l’armée guinéenne, ont tenté d’investir mardi la résidence de l’opposant Sidya Touré, entre 14 heures et 17 heures, mais sans succès.

« Ils en auraient été empêchés par des jeunes qui étaient à l’intérieur de la résidence. Ces jeunes auraient exigé à ce que ces visiteurs exhibent un mandat de perquisition. Les jeunes se sont opposés à la perquisition puisque les visiteurs ne détenaient aucun document officiel ».

« Le domicile de Sidya Touré serait entouré par des hommes en uniformes », renchérit le site lejourguinée. Pour ce confrère, les militaires seraient venus chez le président de l’UFR à la Minière vers 14 heures dans trois véhicules et une pick up sur laquelle était écrite Force spéciale.

« Sidya Touré relate son cauchemar et menace : Nous risquons de nous révolter », écrit Guinéenews. Dans cet entretien, le farouche opposant au régime actuel retrace le film des quatre cauchemardesques heures qu’il a passées entre les mains des unités spéciales de la présidence.

« Des militaires de nouveau chez Sidya: manip politique ou réalité? », s’interroge pour sa part Médiaguinée.

Selon ce site, le domicile privé du leader de l’Union des forces républicaines, Sidya Touré, a enregistré la visite inattendue de militaires qui ont campé là avant de tenter d’y pénétrer. Mais ils seront bloqués par des jeunes militants qui leur ont exigé des documents avant tout accès.

Ces militaires, poursuit-il, disaient être à la recherche d’un haut gradé déserteur de l’armée guinéenne qui aurait trouvé refuge chez l’opposant. Information non encore confirmée par le pouvoir.

Dans la foulée, le site Guinéenews croit savoir que dans la tête des responsables de l’UFR, le pouvoir veut se livrer à une tentative d’intimidation contre leur leader, connu pour ses critiques.

Au micro de Guinéenews, le nouveau ministre de la sécurité, Dr Mahmoudou Cissé, lui, n’a ni confirmé ni infirmé. Il s’est réservé de tout commentaire en attendant d’avoir d’amples informations.

« Affaire domicile Sidiya Touré : l’UFR tient une assemblée extraordinaire ce mercredi, les femmes du parti en colère », annonce Mosaiqueguinée ajoutant que les femmes de l’UFR sont restées mobilisées au domicile de leur leader, alors que certaines y ont même passé la nuit.

Source: APA

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×