Le FMI récompense les performances macroéconomiques de la Guinée

imagesca6dujpn.jpg

Le Conseil d'administration du Fonds monétaire international (FMI) a achevé la deuxième revue des résultats économiques obtenus par la Guinée dans le cadre d'un programme appuyé par la facilité élargie de crédit (FEC), a annoncé mardi le représentant résident du FMI en Guinée, Abdoul Aziz Wane lors d'une conférence de presse.

Selon lui, l'achèvement de cette revue permet de décaisser un montant équivalant à  27,4 millions de dollars, ce qui porte le total des décaissements au titre de l'accord à environ 82,1 millions de dollars, depuis le début la relance du programme élargie de facilité de crédit, entre la Guinée et son institution.

Compte tenue des performances macroéconomiques et des mesures de lutte contre les mauvaises pratiques dans le système économique réalisées par la Guinée, le FMI a approuvé en faveur de la Guinée, au mois de février 2012, un accord FEC triennal pour un montant équivalant à 198,1 millions de dollars, dans le but d'appuyer le programme économique du gouvernement, a rappelé M. Wane.

Pour lui, à l'issue des débats au sein du Conseil d'administration, le directeur général adjoint et président par intérim du FMI, a déclaré récemment que les résultats macroéconomiques obtenus par la Guinée dans le cadre du programme appuyé par la FEC sont satisfaisants.

"La Guinée a profité aussi d'une réduction considérable de l'encours de sa dette extérieure après avoir atteint le point d'achèvement de l'initiative en faveur des pays pauvres très endettés (PPTE) en septembre 2012", a estimé Abdoul Aziz Wane, avant d'ajouter qu'il sera nécessaire de "continuer d'exécuter les politiques et les réformes prévues dans le programme pour consolider la stabilité macroéconomique, préserver la viabilité de la dette, et favoriser une croissance durable et solidaire". Il a invité les autorités politiques et monétaires du pays à faire preuve d'endurance, afin de réduire significativement l'inflation monétaire qui se situe actuellement à près de 13%  et qui a un impact sur la vie des populations guinéennes.

Il a tout de même apprécié les efforts déployés pour renforcer la perception des recettes et rationaliser les dépenses, ainsi que le surcroît d'aide extérieure, qui ont facilité le maintien d'un niveau élevé de dépenses d'investissement financées sur ressources intérieures dans le budget de 2013, en dépit de la diminution des ressources provenant des recettes minières.

Il sera important de mettre en place en temps voulu, un mécanisme d'ajustement automatique des prix des produits pétroliers, tout en prévoyant une aide en faveur des pauvres, a-t- il fait remarquer.

Dans sa communication, M. Wane a affirmé que les autorités devraient collaborer avec les partenaires sociaux pour établir une stratégie à moyen terme, en ce qui concerne les augmentations salariales, avec en parallèle un programme renforcé de réforme de la fonction publique.

Source:Xinhuanet

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×