Le gouvernement affirme qu’il ne tolérera aucun acte de violence, aucune violation des lois, quels que soient les auteurs, les motifs et les prétextes

th.jpg

Déclaration: L'opposition a décidé d’organiser une manifestation de rue ce jeudi 18 avril 2013. Le Gouvernement respecte cette décision, même s’il regrette que l’opposition en appelle si souvent à la rue, avec toutes les violences que cela peut entraîner, hélas, pour nos concitoyens, et tous les désagréments que cela peut comporter.
Dans tous les cas, le Gouvernement reconnaît sans ambiguïté, les droits et libertés des citoyens, notamment ceux liés à l’expression libre et légale des opinions, y compris par les manifestations.

En conséquence, le Gouvernement restera toujours fidèle à nos principes constitutionnels. Toutefois, le Gouvernement tient à rappeler un certain nombre de principes et d’évidences qui s imposent à toute société démocratique et à tout Etat de droit : - le Gouvernement garantira (dans toute la mesure de ses possibilités et capacités) la jouissance réelle et effective de tous les droits et toutes les libertés démocratiques, notamment les libertés d’opinion, d’expression et de manifestation ;

- Cependant, le Gouvernement n’acceptera et ne tolérera aucun acte de violence d’où qu’il vienne, et quels qu’en soient les motifs ;

- le Gouvernement ne cédera à aucun chantage et ne tolérera aucun acte illégal. Le Gouvernement met en garde ceux qui veulent créer des situations de conflit pour pouvoir s’en plaindre après. Il attire l’attention de la communauté nationale et internationale sur un certain nombre d’indicateurs qui traduisent une volonté manifeste de créer le désordre et un climat de violence en Guinée. Le Gouvernement s’y refuse catégoriquement, car il est et demeure le Gouvernement de tous les Guinéens, quelles que soient leurs opinions politiques, leurs origines ou toute autre appartenance singulière. Le Gouvernement, fortement attaché aux valeurs de la démocratie et de l’Etat de droit, rappelle que dans tout Etat démocratique, le respect des droits fondamentaux et de la loi restent les garanties primordiales pour tous les citoyens. Le Gouvernement invite tous les acteurs politiques à agir dans le strict respect de nos lois et à faire preuve de responsabilité, dans l’exercice de leurs droits et libertés. Le Gouvernement décline toute responsabilité face à des volontés manifestes de créer une situation de trouble et de violence. Le Gouvernement réaffirme solennellement et sans ambiguïté sa ferme volonté de garantir l’expression des Droits et libertés, dans le strict respect de la loi, et entend veiller sur le respect des Droits Humains de chaque citoyen Guinéen et toutes les personnes vivant en Guinée. Le Gouvernement rappelle qu’il est du devoir de l’État de garantir l’exercice des libertés, mais dans les cadres fixés par nos lois, notamment le respect des autres droits et libertés. Le Gouvernement, tout en s’engageant à ne jamais entraver la liberté de jouissance de ces droits et libertés démocratiques, affirme ici solennellement et fermement qu’il ne tolérera aucun acte de violence, aucune violation des lois, quels que soient les auteurs, les motifs et les prétextes. Le Gouvernement invite chacun à faire preuve de responsabilité. Fidèle à sa volonté de construire en Guinée une société de paix, de démocratie et de prospérité, le Gouvernement de la République, soucieux d’être un Gouvernement au service de tous les Guinéens, compte le rester, pour que la Guinée demeure unie et égalitaire.

Le Porte-parole du Gouvernement M. Damantang Albert CAMARA, Porte-parole du Gouvernement, ministre de l’Enseignement technique, de la Formation professionnelle et de l’Emploi

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site